Syndicate content
Mis à jour : il y a 14 heures 17 min

ParaView 5.11

1 décembre, 2022 - 13:08

ParaView est un logiciel dédié à la visualisation scientifique de données massives, publié sous licence BSD-3. Voir la dépêche précédente pour une présentation complète.

La version 5.11 vient de sortir avec son lot d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités, comme décrites sur le blog de Kitware. Pour une liste exhaustive vous pouvez aussi vous référer aux notes de version.

Cette dépêche propose de présenter quelques nouvelles fonctionnalités et améliorations intéressantes.


Modèle Tux - Linux Penguin by me2space sous licence Creative Commons - Attributionlicense.

Amélioration du rendu volumique avec diffusion dynamique de la lumière

Le rendu volumique peut maintenant prendre en compte l’aspect dynamique de la lumière avec le calcul des rebonds des rayons lumineux. Le résultat fait mieux ressortir les surfaces et les ombres projetées.

Ci-dessous un exemple avec des données médicales avant/après. Les différents organes ressortent mieux et s’ombrent les uns les autres :

Sur des données de mouvements de fluides, les volutes deviennent plus « solides » et donc plus faciles à analyser :

Plus d’informations sur l’article de blog associé.

Éditeur de nœuds

ParaView fonctionne en pipeline, c’est-à-dire que les données passent à travers des filtres pour être transformées puis affichées. Certains filtres peuvent avoir plusieurs entrées et plusieurs sorties, et il est vite compliqué de s’y retrouver avec le pipeline browser classique.

Une vue sous forme de nœuds permet maintenant une représentation plus graphique des différents filtres et de leurs connexions, y compris ceux dédiés à l’affichage qui ne sont pas présents dans le pipeline browser. Il est assez similaire à l’éditeur de nœud de Blender.

Plus d’informations sur l’article de blog associé

Améliorations dans les filtres

Beaucoup de filtres ont été améliorés ou ajoutés, en vrac :

  • Compute Connected Surface Properties pour détecter les surfaces connectées
  • Extract Cells By Type pour extraire les cellules en fonction de leur type (hexaèdre, tétraèdre, triangle, quadrilatère…)
  • Threshold Table pour appliquer un seuil sur un tableau de données
  • Utilisation de tous les cœurs de calcul de la machine pour les filtres liés aux particules (Particle Tracer, Particle Path, StreakLine…)
  • Extract Particles Over Time pour détecter et extraire les particules qui passent à travers un volume donné
Les formats de fichiers

ParaView est connu pour savoir lire un grand nombre de formats de fichiers, surtout à travers ses greffons. Cette nouvelle version en rajoute encore quelques-uns et améliore la gestion de plusieurs autres formats, notamment :

  • Nouveau format VTKHDF, basé sur les conteneurs HDF5
  • Amélioration du IOSS Reader et du EnSight Case Gold Reader
  • Les données aux faces des éléments dans le format CGNS sont maintenant gérées
  • Les fichiers Nastran Bulk Data au format .bdfpeuvent être ouverts par ParaView
  • Gestion du format OpenVDB en lecture et écriture
Amélioration de l’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur de ParaView s’améliore avec quelques nouvelles fonctionnalités bien pratiques :

  • Les favoris dans la boite de dialogue d’ouverture de fichiers

  • Un bouton pour jouer le temps à l’envers, pratique pour analyser plus finement un phénomène temporel

  • Possibilité de supprimer tous les filtres en aval d’une sélection. Auparavant il fallait les supprimer un à un en partant de la fin !

  • Information de la mémoire disponible restante directement dans la barre de statut de la fenêtre principale. Très pratique pour éviter les plantages dus au manque de mémoire en mode client-serveur puisque la barre indique la mémoire disponible sur le serveur :

  • Un bouton directement accessible dans la barre d’outils pour désactiver le rendu avec les lumières, qui peut parfois parasiter la perception des couleurs :

  • Un gestionnaire d’expressions littérales pour éviter les copier-coller hasardeux entre sessions :

  • Les expressions booléennes dans l’éditeur de sélections :

Conclusion

Cette nouvelle version de ParaView contient plusieurs nouvelles fonctionnalités intéressantes tant au niveau du rendu que des filtres. L’amélioration de l’expérience utilisateur est aussi très appréciable. Il reste ainsi l’outil de référence pour la visualisation scientifique avec la particularité d’être un logiciel libre activement développé !

Pour preuve, la quasi-intégralité des vidéos du concours de visualisation scientifique de la conférence Super Computing 2022 utilise ParaView soit dans l’analyse des données, soit dans le rendu final. Pour les curieux, la liste de lecture est ici.


Image extraite de la vidéo gagnante Virtual Certification of Gas Turbine Engines - Visualizing the DLR Rig250 Compressor de la conférence Super Computing 2022. Analyse et rendu effectués dans ParaView.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Présentation de Monkeyble: Framework de test bout en bout pour Ansible

30 novembre, 2022 - 08:48
Présentation de Monkeyble: framework de test bout en bout pour Ansible

Monkeyble est un petit framework qui permet de tester de bout en bout vos playbooks Ansible.

Il permet, au niveau des tâches des Playbooks, de:

Seafform version 0.6 (formulaires intégrés avec Seafile)

29 novembre, 2022 - 08:04

Sept ans après la première dépêche, voici les nouvelles de Seafform, un outil de formulaire s'intégrant avec le logiciel de partage et synchronisation de fichiers Seafile.

Petit rappel du fonctionnement : cet outil en ligne permet de récupérer un modèle de formulaire, sous la forme d'un tableur LibreOffice. On édite ce modèle pour construire le formulaire (choisir les champs, et les options de mise en forme). Puis Seafform permet d'en faire un formulaire web, avec une adresse à partage. Et les résultats sont remplis directement dans le tableur, synchronisé dans Seafile.

J'ai codé cet outil principalement pour Galilée, qui est le serveur CHATONS des Éclaireuses Éclaireurs de France, où cet outil (et Seafile) est utilisé par pas mal de monde depuis toutes ces années.

Depuis la dernière dépêche, plusieurs versions ont été publiées, voici donc les nouveautés cumulées :

  • On peut désormais choisir d'afficher des formulaires publics, trouvables même si l'on n'a pas l'adresse.
  • S'il y a des erreurs dans le tableur qui empêchent l'affichage du formulaire, les explications sont plus précises (indiquer la cellule où est l'erreur, et quelle est l'erreur).
  • Si une suite bureautique en ligne comme Collabora Online est intégrée à Seafile, on peut directement éditer le formulaire via cette suite bureautique.
  • On peut désormais mettre dans les formulaires un champ qui donne un lien unique par réponse, permettant à la personne qui a répondu de pouvoir éditer uniquement sa réponse.
  • On peut ajouter un nouveau type de champ pour envoyer un fichier sur le serveur. Ce fichier sera stocké directement dans Seafile, avec un nom construit à partir du numéro de ligne de la réponse et des champs que l'on veut.
  • On peut limiter le nombre de réponses possibles.
  • On peut permettre aux répondants de pouvoir supprimer leurs réponses.
  • On peut permettre aux répondants de pouvoir annuler leurs réponses (elles sont affichées en ligne comme barrées, ne sont plus comptées s'il y a un nombre limité de réponses, mais ne sont pas supprimées du tableur de réponses).

Plus de nombreuses corrections de bugs, des mises à jour des dépendances (Python/Django), etc. Et enfin : le code est sur Framagit, et non plus sur GitHub.

À ma connaissance, il n'y a pas vraiment d'autres déploiements que ceux que j'administre, mais si d'autres ont envie d'utiliser Seafform ou d'y contribuer, n'hésitez pas à faire signe !

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Agenda du Libre pour la semaine 48 de l'année 2022

27 novembre, 2022 - 20:56

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 26 événements (France: 24, Belgique: 1, internet: 1) est en seconde partie de dépêche.

Sommaire [internet] Mapathon en ligne - Le lundi 28 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

Venez découvrir la cartographie participative et humanitaire et nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre!

Pas besoin d’être un·e expert·e, c’est convivial et accessible à tout le monde !

Quand ?

Tous les 2ᵉ et 4ᵉ lundis du mois pour les nouveaux·elles arrivant·e·s, de 18h à 20h (Central European Time - CET), en ligne sur Skype.

Pourquoi ?

L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les parties du monde vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementales, aux conflits et à la pauvreté. En effet, on peut penser qu’aujourd’hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité de nombreuses régions ne possèdent encore aucune carte. L’objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles, pour permettre par la suite aux communautés locales et acteurs et actrices de l’humanitaire et du développement de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise ou initier des projets de développement local.

Comment ?

Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le «Wikipédia des cartes») tout le monde peut participer à la cartographie de n’importe quelle zone de la planète: il suffit d’un ordinateur, d’une souris et d’une connexion internet ! Accessible à tout·e·s, nous serons là pour vous accompagner pour vos premiers pas avec OSM.

Grâce à la couverture globale d’images satellites disponibles aujourd’hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d’eau, autant d’informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

Le programme des mapathons

Pensez à créer un compte OpenStreetMap en amont du mapathon.

Au programme:

18h00: Introduction, présentation de la cartographie collaborative et solidaire et démo OSM pour les nouveaux·elles

18h30: On cartographie tous ensemble sur un projet

20h00: Fin du mapathon, conclusion sur les contributions de la soirée

[FR Saint-Étienne] Délocalisation Permanence Alolise - Le lundi 28 novembre 2022 de 19h00 à 23h00.

Venez nous retrouver lors de nos permanences régulières.

Tous les lundis soir à partir de 19h00

À la Maison de Quartier du Soleil, 24 Rue Beaunier à Saint-Étienne. Nous nous réunissons dans l’espace numérique au RDC, n’hésitez-pas à taper à la fenêtre !

La Bricoleuse étant en ce moment en travaux, les permanences sont relocalisées à la Maison de Quartier du Soleil jusqu’à nouvel ordre.

[FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 29 novembre 2022 de 15h30 à 17h00.

L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

Les ambitions de l’émission Libre à vous !

La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

L’émission dispose :

[FR Orléans] Rencontre GNU/Linux et logiciels libres avec Cenabumix - Le mardi 29 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

Aux réunions Cenabumix, apprenez à maîtriser vos données grâce à

Gnu/Linux et aux logiciels libres

[FR Annecy] Présentation de l’association YAUTERNET - Le mardi 29 novembre 2022 de 19h00 à 21h00.

Yauternet se présente à toi.

Le nom: une contraction entre la Yaute, surnom de la Haute-Savoie, et Internet;

L’esprit: proposer localement des services web éthiques à la manière des AMAP.

Des services web ? Faire un sondage en ligne, partager un fichier pour prendre des notes, créer des QR codes, tout un tas de petites choses que tu pourras faire sans rogner tes envies éthiques grâce à Yauternet ! Peut-être même des plus grosses choses comme un cloud ou un jour un mail… Et ce soir du mardi 29 novembre, l’association t’invite à venir découvrir leurs idées, leurs motivations.

Toi qui imagines une autre toile, viens à La Turbine. Yauternet t’exposera tout ça avec en bonus les premiers services disponibles. Tu peux venir gratuitement et sans inscription, en plus ils t’offrent de quoi boire et manger!

Que tu sois curieux, potentiel utilisateur ou futur bénévole, tu es le bienvenu ! Viens nous soutenir pour que l’on devienne un C.H.A.T.O.N.S.! (chatons.org)

[FR Lille] Permanence associative autour du Libre - Le mardi 29 novembre 2022 de 20h00 à 23h00.

Vous avez décidé de reprendre en main votre vie numérique? Venez nous rencontrer ce mardi 29 novembre à 20H00 au Café Citoyen à Lille!

La permanence associative autour du Libre est une manifestation conviviale, ouverte à toutes et tous, organisée le dernier mardi de chaque mois par Raoull & Deuxfleurs (mais on attend Chtinux de pied ferme!).

Rejoignez-nous pour y discuter joyeusement de Logiciel Libre, de Culture Libre, de données ouvertes (open data), de bidouille sous Linux, ou proposer vos idées d’évènements.

C’est aussi l’occasion d’obtenir un coup de main si vous rencontrez une difficulté sous Linux, ou si vous avez besoin de conseils pour migrer sur du Logiciel Libre.

Si vous venez avec votre ordinateur pour obtenir de l’aide technique, pour permettre à l’équipe bénévole de s’organiser, prévenez-nous via un courrier électronique à l’adresse: coucou CHEZ deuxfleurs POINT fr ou bonjour CHEZ raoull POINT org

Le Café Citoyen est accessible en métro (station République - Beaux Arts). Une connexion Internet est disponible sur place.

Pour soutenir le Café Citoyen, nous vous demandons d’y acheter au minimum une consommation. Après avoir pris votre boisson ou votre en-cas au bar, vous pouvez nous rejoindre directement au deuxième étage.

Au plaisir de vous retrouver ce mardi!

[FR Vandœuvre-lès-Nancy] Les Licences Libres - Le mercredi 30 novembre 2022 de 15h00 à 17h00.

La culture du libre s’est progressivement construite depuis les années 80, propulsé par des visionnaires et ayant dû s’adapter aux législations : les lois.
Les bases de la culture du libre sont avant tout les licences d’utilisation, sans elles, cette culture n’aurait pu prospérer.

Cet atelier est proposé sous forme de présentation.

Inscription aux ateliers

La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

[FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 30 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

[FR Lyon] Jeudi du graphisme - Le jeudi 1 décembre 2022 de 19h00 à 21h00.

L’EPN des Rancy et les étudiants de Colibre vous proposent des ateliers gratuits (inscription obligatoire) afin de découvrir des techniques de création visuelle utilisant un logiciel libre pratique et adapté.

La thématique abordée ce jeudi sera : Votre boite à mèmes avec Gege

[FR Milly-sur-Thérain] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le vendredi 2 décembre 2022 de 17h00 à 19h00.

Le premier vendredi de chaque mois, l’association OISUX propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

L’atelier aura lieu dans les locaux de la mairie.

[FR Orléans] Rencontre GNU/Linux et logiciels libres avec Cenabumix - Le vendredi 2 décembre 2022 de 17h00 à 19h00.

Aux réunions Cenabumix, apprenez à maîtriser vos données grâce à Gnu/Linux et aux logiciels libres 

[FR Marseille] Apéro mensuel AÏOLibre - Le vendredi 2 décembre 2022 de 19h00 à 22h00.

Apéro mensuel AÏOLibre

Venez découvrir l’informatique et la culture numérique libre le vendredi 2 décembre 2022 à partir de 19h00 à la Base Marseille à l’occasion de l’apéro mensuel de notre collectif AïoLibre (https://aiolibre.org).

Le bar de la Base sera ouvert. Ramenons de quoi grignoter en mode auberge espagnole.

À vendredi, faites tourner l’invitation.

La Base Marseille: 6 rue Pierre Roche, 13004 Marseille.

[FR Forges les Bains] install party - Le samedi 3 décembre 2022 de 09h00 à 12h00.

Votre ordinateur ou votre smartphone est devenu trop lent et vous impose de racheter du matériel pour mettre à jour son système ou juste pour continuer d’avoir une vie en ligne ? Pas d’inquiétude.

Redonnez un coup de jeunesse à votre ordinateur et à votre smartphone en faisant installer dessus un système libéré des logiciels espions des géants du web avec le logiciel libre GNU Linux lors de la première Install Party de Forges les bains.

Baptiste Lemoine, ingénieur web depuis plus de 15 ans et dirigeant de CipherBliss, vous présentera un atelier de découverte et adoption de logiciels respectueux de vos droits fondamentaux.

Dirigeant de l’entreprise CipherBliss.com et intervenant dans divers festivals de l’Agenda du libre sa démarche vise à remettre l’humain au centre des activités numériques. Comme dirait l’autre “Le chemin est long mais la voie est libre”.

Pensez à faire une copie de vos données avant l’atelier, et à venir avec votre ordinateur portable ou votre smartphone pour appliquer ses conseils.

L’atelier est gratuit, accessible à tous et toutes, peu importe votre niveau en informatique.
3 décembre 2022, maison des associations de Forges les bains

[FR Vanves] Portes ouvertes - Installation - Dépannage - Le samedi 3 décembre 2022 de 09h30 à 18h00.

Le premier samedi de chaque mois (sauf août et septembre), de 9h30 à 18h, nous organisons une journée porte ouverte pour présenter notre association et son but.

Lors de cette journée vous êtes invités à venir nous rencontrer pour découvrir toutes les possibilités des logiciels libres.

Venez avec vos questions, vos souhaits, vos matériels, nous verrons ensemble comment y répondre.

Nous acceptons le don de matériel informatique.

Comment passer au Libre : https://wiki.llv.asso.fr/doku.php

[FR Courbevoie] Atelier IPTABLES (nftables) / NETFILTER - Le samedi 3 décembre 2022 de 09h30 à 17h30.

 L’association Libre & Opensource StarinuX vous convie à son prochain atelier :

IPTABLES / NETFILTER tables

QUAND : le samedi 3 décembre 2022 de 9h00 à 18h00.

OU : 48 rue de Colombes 92400 Courbevoie, ligne St Lazare  La Défense,
gare Courbevoie ou bus 175, arrêt stade depuis métro pont de Levallois, ligne  3.

PRÉSENTATION :
Cet atelier est très conseillé aux admin-systèmes et à ceux qui ont besoin de sécuriser leur ordinateur et serveur.
Cet atelier fait suite à l’atelier DOCKER3 & GNS3, (Graphical Network Simulator). Il n’est pas nécessaire de l’avoir suivi
 pour s’inscrire à l’atelier Iptables.

Iptables/NetFilter est un pare-feu (Firewall) Linux, dispositif logiciel  permettant de filtrer les paquets réseau afin de mettre en place une politique de sécurité.

Nftables est un sous-système du noyau Linux fournissant le filtrage et la classification des paquets, disponible depuis le noyau Linux 3.13. Nftables, ayant pour ambition de remplacer Iptables, est aussi censé remplacer certaines parties de Netfilter, tout en les conservant et en les réutilisant.

Parmi les avantages de nftables sur Netfilter, il y a moins de duplication de code et plus de débit. Nftables est configuré via l’utilitaire espace utilisateur nft, tandis que netfilter est configuré via les utilitaires iptables, ip6tables, arptables et ebtables. Nftables utilise les blocs de construction de l’infrastructure Netfilter, tels que les points d’ancrage existants dans la pile de réseau, le système de suivi de connexion, le composant de mise en file d’attente de l’espace utilisateur et le sous-système de journalisation.

OBJET - PROGRAMME :
Cet atelier présentera Iptables/Nftables et les nouveautés  apportées par Nftables. Cet atelier permettra de passer en revue les tables (Filter, NAT, Mangle), les chaines (INPUT, POSTROUTING, etc.) le suivi de connexion ainsi que les cibles (ACCEPT, DROP, etc.).  Une comparaison entre Iptables/Nftables sera faite.

Certains concepts réseaux seront abordés et mis en pratique avec un environnement Docker et GNS3. Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi cet environnement, vous pouvez vous référer à la procédure d’installation  ci-jointe.

En cas de non installation de l’environnement, une VM Debian avec l’ensemble des outils installés fonctionnant sous VirtualBox et VMWare Workstation vous sera fournie le jour de l’atelier.

Téléchargements :
www.starinux.org/Installation-GNS3-Docker-Ubuntu-Debian.pdf
www.starinux.org/Atelier-Iptables-Nftables-03-12-2022.pdf

MODALITÉS : être adhérent·e à jour, 20€ par an, 30€ organisme sans but  lucratif, 50€ organisme à but lucratif, 10€ personnes privées d’emploi, valable pour plus de 10 ateliers.

L’ANIMATEUR : Jean-Michel Meulien, spécialiste aiguisé de l’informatique dont celle Libre et Opensource, reconnu pour sa très bonne didactique, avec l’aide de Didier (cybersécurité) et Patrice (admin-système).

CONFORT : café, thé, biscuits offerts.

INSCRIPTION : www.starinux.org/index.php?rev=ateliers-sx.php#iptables-netfilter

Au plaisir de votre venue le 3 décembre, bien à vous.

Jean-Michel, chargé événementiel, events@starinux.org

[FR Saint Gilles les Bains] Apéro pique-nique Monnaie Libre - Le samedi 3 décembre 2022 de 09h30 à 17h30.

Salut à toutes et tous,

Apéro pique-nique monnaie libre le samedi 3 décembre à L’Ermitage les Bains

C’est ouvert à tous…

Il y aura donc une présentation de la monnaie libre Ğ1 avant l’apéro.
(Oui parce que après… hic c’est plus dur) !  

Proxmox Virtual Environment 7.3 est disponible

25 novembre, 2022 - 11:31

Proxmox Server Solutions GmbH, développeur de la plate-forme de virtualisation libre Proxmox Virtual Environment (VE), a publié la version 7.3.

Principales nouveautés de la version 7.3

  • Support initial pour le Cluster Resource Scheduling : pour distribuer un service HA entre différents ordinateurs d'un groupe, le Proxmox HA Manager (le gestionnaire de haute disponibilité) contient un nouveau mode « Static Load ». Ce mode guide la décision quant à l'hôte sur lequel redémarrer le service HA. Les développeurs de Proxmox prévoient de l'étendre dans les prochaines versions avec un planificateur de charge dynamique et load balancing en direct ;
  • Proxmox Offline Mirror : le nouvel outil permet des mises à jour pour les systèmes à « Air gap ». Avec ‘proxmox-offline-mirror’, on peut mettre en place un dépôt local avec apt-mirror, et ensuite créer un support externe (USB, partage sur réseau local) ;
  • La possibilité d'étiqueter les VM et conteneurs dans l'interface web ;
  • Amélioration de l'UX pour plusieurs tâches de gestion ;
  • Implémentation des technologies de stockage intéressantes comme ZFS dRAID ;
  • La plate-forme Proxmox VE 7.3 est basée sur Debian 11.5 (“Bullseye”) et un noyau Linux 5.15. Les développeurs ont mis à jour QEMU 7.1, LXC 5.0.0, and ZFS 2.1.6. Il est possible d'utiliser Ceph Quincy 17.2.5 par défaut, mais aussi choisir pour Ceph Pacific 16.2.10.

Proxmox Virtual Environment est sous licence GNU Affero GPL, v3. Proxmox Server Solutions propose un support d'entreprise à partir de 95 EUR par an et par processeur.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Mastodon — Émission « Libre à vous ! » du 22 novembre 2022 — Podcasts et références

25 novembre, 2022 - 11:30

159e émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme : - sujet principal : Mastodon (réseau social libre et décentralisé) avec Cécile Duflot et Benjamin Sonntag - chronique d'Antanak sur le réseau RéFIS (Réemploi francilien et informatique solidaire) - chronique de Jean-Christophe Becquet sur Philoxime (l’éthique et la philo politique expliquées avec des GIFs et des animaux rigolos)

Rendez‐vous en direct chaque mardi de 15h30 à 17h00 sur 93,1 MHz en Île‐de‐France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune. Vous pouvez nous laisser un message sur le répondeur de la radio : pour réagir à l’un des sujets de l’émission, pour partager un témoignage, vos idées, vos suggestions, vos encouragements ou pour nous poser une question. Le numéro du répondeur : +33 9 72 51 55 46.

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Nouveaux préfixes SI et avenir de la seconde intercalaire

25 novembre, 2022 - 09:30

Le Bureau international des poids et mesures est chargé de coordonner le système international d'unités. Depuis la définition du mètre comme étant la longueur du trajet parcouru dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458 de seconde, toutes les unités sont définies par des phénomènes physiques reproductibles.

La conférence du BIPM était réunie la semaine dernière, et a pris plusieurs résolutions qui vont affecter les applications technologiques.

Nouveaux préfixes du SI

Les nombres manipulés en sciences et technologies sont de plus en plus importants, aussi pour prendre en compte ces nouveaux besoins de nouveaux préfixes multiplicateurs d'unités ont été définis :

Facteur Préfixe Symbole 1027 ronna R 10-27 ronto r 1030 quetta Q 10-30 quecto q

Ces préfixes sont donc ajoutés à :

Facteur Préfixe Symbole 1024 yotta Y 1021 zetta Z 1018 exa E 1015 péta P 1012 téra T 109 giga G 106 méga M 103 kilo k 102 hecto h 101 déca da 10–1 déci d 10–2 centi c 10–3 milli m 10–6 micro µ 10–9 nano n 10–12 pico p 10–15 femto f 10–18 atto a 10–21 zepto z 10–24 yocto y Fin de la seconde intercalaire ?

Le temps universel coordonné, appelé UTC, est établi par le BIPM en considérant qu'une seconde correspond à la durée de 9 192 631 770 oscillations de la fréquence de transition hyperfine de l'atome de césium. De son côté, le service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence établit le temps astronomique, appelé UT1, avec une seconde définie comme 1/86400ème d'une rotation complète (jour). Le temps UT1 est physiquement instable, la rotation de la planète ayant tendance à accélérer depuis la mise en place du temps universel.
Aussi, lorsque UT1 est décalé de plus de 0,9 secondes de UTC, le temps UTC est modifié pour prendre en compte le décalage (au 30 juin ou 31 décembre, la seconde 23:59:60 est ajoutée entre 23:59:59 et 00:00:00). Cette modification est censée être prise en compte par les systèmes, mais cela ne se fait pas toujours sans bug (23:59:60 n'est pas toujours bien géré par les logiciels, tout comme les jours de 86401 secondes). Pire, la rotation est actuellement en train de décélérer, et rien n'a été prévu pour supprimer une seconde à UTC.
La décision a donc été prise de compter sur une prévision des variations astronomiques des 100 prochaines années pour définir les décalages à venir entre UTC et UT1, puis on fixera alors une heure UTC stable qui minimisera le décalage de celui-ci pendant ce siècle. Cette modification devra être réalisée d'ici 2035. Pour le moment on ignore l'ordre de grandeur de ce décalage et comment celui-ci sera implémenté (si la valeur doit être augmentée on passera a priori par des ajouts de secondes intercalaires quelques années de suite).

Télécharger ce contenu au format EPUB

Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

Les graphes de scène

24 novembre, 2022 - 22:13

Deuxième partie de mon triptyque qui prend pour prétexte la sortie du graphe de scène VulkanSceneGraph pour parler un peu 3D. Dans le volet précédent, nous avons évoqué les bonds technologiques qui ont permis le rendu 3D raster, tel que nous le connaissons aujourd'hui, basé sur OpenGL et Vulkan. Aujourd'hui, parlons de graphes de scènes.

Considérant qu'une scène, c'est la définition graphique d'un monde à représenter à l'écran, un graphe de scène, c'est une structure qui hiérarchise les différents éléments de la scène au sein d'un graphe, car cette représentation est particulièrement pertinente.

    Sommaire

    En pratique, il existe de nombreuses manières de construire un graphe de scène, qui seront adaptées à l'utilisation que l'on en fait. Le graphe de scène sous-jacent à Blender n'a par exemple rien à voir avec celui du dernier Call of Duty.

    Un graphe de scène commence souvent par un nœud racine, sur lequel sont attachés une hiérarchie de nœuds pouvant représenter des transformations dans l'espace (translations, rotations…), des changements d'état (couleurs, shader courant…), de la géométrie (formes géométriques simples, amas de triangles) et autres types de nœuds plus exotiques, nous y reviendrons.

    Rendre la scène à l'écran, c'est donc traverser le graphe en profondeur, et appliquer à chaque visite de nœud la transformation à effectuer.

    Par exemple, en visitant ce graphe, l'on va indiquer à l'API 3D d'effectuer les actions suivantes:

    • Appliquer la matrice m1
    • Mettre l'attribut couleur à rouge
    • Afficher une sphère
    • Enlever l'attribut couleur
    • Appliquer la matrice m2
    • Mettre l'attribut couleur à vert
    • Afficher un cube
    • Enlever l'attribut couleur
    • Enlever la transformation m2
    • Enlever la transformation m1
    • Afficher un tore

    Voyons maintenant plus en détail les avantages liés à l'utilisation du graphe de scènes

    Hiérarchiser la géométrie

    En structurant sa scène avec des nœuds de transformation auxquels sont ajoutés les géométries, il est bien plus aisé de gérer des transformations complexes d'objets liés les uns aux autres. Prenons par exemple un bras robotique: la position de la main dépend de la position du coude, qui elle même dépend de la position de l'épaule. Plutôt que d'appliquer une transformation complexe à la main qui prendrait en compte tous les paramètres du coude et de l'épaule, il est bien plus simple d'avoir une série de matrices de transformations d'un objet relatif à son parent: le coude est rattaché à l'épaule, et la main au coude. En contrôlant la rotation au niveau de l'épaule, les transformations vont s'appliquer en combinant chaque matrice et la main va suivre le mouvement.

    Élimination des géométries non visibles

    Vous connaissez peut-être l'aphorisme qui dit que le code le plus rapide est celui que l'on exécute pas. De la même manière, la géométrie la plus rapide est celle que l'on affiche pas, et il est donc très utile de déterminer très tôt quels sont les objets que l'on aura pas besoin d'afficher à l'écran. Les graphes de scène sont particulièrement utiles pour cela.

    L'approche générale est, pour chaque nœud, de déterminer un volume simple qui l'engloble ainsi que tous ses enfants. On peut utiliser des sphères ou des boites alignés sur les axes, et on les calcule à l'avance. On visite ensuite le graphe : pour chaque nœud enfant de la racine, on calcule l'intersection du volume englobant du nœud avec le frustum, la pyramide tronquée représentant ce que la caméra peut voir. Si le volume englobant est complètement à l'extérieur, le nœud (et par extension tous ses enfants) peut être éliminé. Si le volume englobant est complètement à l'intérieur du frustum, le nœud et tous ses enfants doivent être affichés. S'il est à cheval sur le frustum, alors on visite chaque enfant et on applique récursivement la même opération.

    Optimisation du rendu

    L'optimisation du rendu d'une scène peut certainement faire l'objet d'un livre entier, mais notons cependant qu'à chaque rendu, il est important de réduire au maximum le nombre d'appels vers la carte graphique. Ainsi, il est plus efficace de charger à l'avance les géométries dans les tampons de la carte graphique, et il est plus efficace de changer le moins possible les états comme la position des lumières, le shader courant, et ainsi de suite.

    On peut donc analyser le graphe afin de le transformer pour combiner les nœuds qui peuvent l'être. Par exemple, plutôt que de sélectionner le shader approprié pour chaque géométrie, l'on peut grouper les géométries utilisant le même shader, et ne le sélectionner qu'une fois.

    De même, si l'on permet au graphe d'être un graphe acyclique plutôt qu'un arbre, l'on peut atteindre le même nœud à travers des chemins différents, et donc représenter le même objet avec des transformations différentes (pensez à une forêt qui contient de nombreuses fois le même arbre) permettant par exemple d'économiser de la place dans les tampons de géométrie, voire de permettre certaines formes de cache.

    Et bien d'autres

    Mentionnons encore quelques opérations où un graphe de scène est bien utile.

    • Gestion des niveaux de détail : un nœud LOD peut avoir une série d'enfants correspondant au même objet plus ou moins détaillé, et afficher l'objet approprié selon la distance à la caméra : inutile d'utiliser des milliers de polygones pour afficher un objet qui fait 2 pixels sur l'horizon !

    • Le picking : à partir d'un point à l'écran, on peut appliquer les transformations inverses et trouver la liste d'objets situés sous le point, ce qui permet à l'utilisateur de sélectionner un objet

    Utilisation avancée des graphes de scènes

    Une scène d'un moteur graphique moderne est extraordinairement complexe et nécessite de nombreuses passes : souvent, le moteur va rendre une partie de la scène dans une texture en ayant appliqué des calques ou des shaders, et utiliser ensuite cette texture dans le rendu final, par exemple pour gérer les ombres ou encore les réflexions (pensez à un objet qui se reflète dans de l'eau, par exemple). Le rendu final lui-même est parfois rendu dans une texture avant d'être affiché à l'écran afin d'appliquer des shaders sur l'ensemble de l'écran, par exemple pour émuler une vue à travers des lunettes de vision nocturne, ou encore un affichage flou si le personnage est ivre. Par l'utilisation judicieuse de nœuds spécialisés, comme de nœuds caméra par exemple, ou carrément de nœuds d'effets qui gèrent les ombres automatiquement, il est possible de fournir au développeur une série d'outils de haut niveau, optimisés, et prêts à l'emploi. C'est exactement le but suivi par OpenSceneGraph, et c'est là dessus que nous finirons cette série.

    Télécharger ce contenu au format EPUB

    Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

    Conférence & Atelier PyConFr - du 16 au 19 février 2023 à Bordeaux

    24 novembre, 2022 - 16:23

    Quatre journées consacrées au langage Python, la PyConFr revient après deux ans d’absence pour proposer des Sprints, où l’on se retrouve à l’Université de Bordeaux pour coder ensemble le jeudi et vendredi, et des conférences le week-end afin de découvrir les expériences de chacun avec le langage Python.

    L’accès est gratuit, ouvert à toutes et tous, cependant l’inscription préalable est nécessaire.

    Conférences et ateliers (samedi et dimanche)

    Durant le week-end, vous aurez l’occasion de participer à des présentations sur des sujets variés, autour du langage Python, de ses usages, des bonnes pratiques, des retours d’expériences, des partages d’idées…

    Codage participatif « Sprints » (jeudi et vendredi)

    Les développeurs et développeuses de différents projets open source se rejoignent pour coder ensemble. Chaque personne est la bienvenue pour contribuer, et nous cherchons également à accompagner les débutant·e·s.

    Restauration sur place

    Des food trucks seront à disposition.

    Proposer une conférence ou un atelier

    Même un débutant ou une débutante a quelque chose à raconter, alors venez proposer votre conférence sur le site de l’appel à participation.

    Télécharger ce contenu au format EPUB

    Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

    Numérique et transition écologique - « Libre à vous ! » du 15 novembre 2022 - Podcasts et références

    24 novembre, 2022 - 11:36

    Cent cinquante-huitième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

    • sujet principal : Numérique et transition écologique, avec Agnès Crepet (responsable de l’équipe informatique et de la longévité logicielle de Fairphone) et Tristan Nitot (responsable du développement durable chez Scaleway)

    • Les « humeurs de Gee » sur les « fracturés du numérique »

    • Isabella Vanni, pour sa chronique « Le libre fait sa com’ », a reçu Guillaume Gasnier, de l’équipe d’organisation du Capitole du libre 2022

    Rendez‐vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 FM en Île‐de‐France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

    Mardi 29 novembre 2022, notre sujet principal portera sur les forges logicielles. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en commentaires de cette dépêche.

    Télécharger ce contenu au format EPUB

    Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

    Réponse du ministre de l'Éducation Nationale française à une question parlementaire sur Office 365

    24 novembre, 2022 - 11:36

    Le Journal Officiel a publié le 15 novembre 2022 une réponse du ministre de l'Éducation Nationale à une question parlementaire ( https://questions.assemblee-nationale.fr/q16/16-971QE.htm ). Le député Philippe Latombe interrogeait le ministre sur l'usage de la suite bureautique Microsoft Office 365 dans sa version gratuite par les élèves et les enseignants. Le ministre a rappelé dans sa réponse les instructions qui ont été transmises au rectorat. Le résumé : comme Office 365 (ou l'équivalent chez Google) tombe sous le droit extra-européen, ces solutions sont interdites. Ce que le ministre ne dit pas, c'est qu'il y a des alternatives libres.

    Si votre coeur se serre à chaque connexion à l'ENT (Espace Numérique de Travail) de votre enfant, neveu, nièce ou autre quand vous voyez un lien vers Office 365, il est possible que votre douleur disparaisse prochainement. En effet, c'est clairement interdit par le ministère et cela vient d'être utilement rappelé.

    Les difficultés auxquelles les régions, mairies et le ministère vont être confrontés ce sont les alternatives. Mais bonne nouvelle, le paysage continue de s'éclaircir du côté de l'open source avec plusieurs solutions qui continuent de gagner en maturité. Sans parler de LibreOffice sur les postes de travail directement, si l'on cherche des alternatives en ligne, Collabora Online, OnlyOffice et les différentes intégrations associées sont des solutions mûres maintenant.

    Cryptpad.fr intègre une version modifiée de OnlyOffice et un chiffrement de bout en bout. Cryptpad est aussi très utilisée dans les écoles en Allemagne depuis les confinements. J'ai demandé des statistiques aux administrateurs, mais, comme le serveur cryptpad.fr n'a aucun moyen de savoir qui sont les utilisateurs et ce qu'ils font, c'est difficile. L'équipe de Cryptpad le sait en recoupant : les informations sur les IPs accédant aux serveurs (cela permet d'avoir la nationalité) et les remontées au support. Mais les IPs n'étant pas reliées aux comptes et les administrateurs n'ayant même pas le mail d'un utilisateur, difficile d'en savoir plus. Ce qui est précisément le but du chiffrement de bout en bout permettre le contrôle précis par les utilisateurs de l'usage de leurs informations.

    Télécharger ce contenu au format EPUB

    Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

    Lettre d'information XMPP d'octobre 2022

    23 novembre, 2022 - 10:42

    N. D. T. — Ceci est une traduction de la lettre d’information publiée régulièrement par l’équipe de communication de la XSF, essayant de conserver les tournures de phrase et l’esprit de l’original. Elle est publiée conjointement sur les sites LinuxFr.org et JabberFR.org.
    Désormais, cette lettre d’information est également publiée sur XMPP.org et la procédure encadrant la traduction a été placée sur le Wiki XMPP.

    Bienvenue dans la lettre d’information XMPP, nous sommes ravis de vous retrouver ici ! Ce numéro couvre le mois d’octobre 2022.

    Comme la présente lettre d’information, de nombreux projets et leurs efforts au sein de la communauté XMPP sont le résultat du travail bénévole de personnes. Si vous êtes satisfait des services et des logiciels que vous utilisez, surtout dans la situation actuelle, pensez à dire merci ou à aider ces projets ! Vous souhaitez soutenir l’équipe de la lettre d’information ? Lisez la suite en bas de page.

      Sommaire Contributions et traductions de la lettre d’information

      Il s’agit d’un effort communautaire, et nous aimerions remercier les traducteurs pour leurs contributions. Les volontaires sont les bienvenus ! Les traductions de la lettre d’information XMPP seront publiées ici (avec un certain retard) :

      • Anglais (original) : xmpp.org
        • Contributeurs généraux : emus, Licaon_Kter, Ludovic Bocquet, MattJ, MSavoritias (fae,ve), wurstsalat, Zash
      • Français : jabberfr.org et linuxfr.org
        • Traducteurs : Adrien Bourmault (neox) et la communauté sur LinuxFR
      • Allemand : xmpp.org et anoxinon.de
        • Traducteurs : Jeybe, wh0nix
      • Italien : nicfab.it
        • Traducteurs : nicfab
      • Espagnol : xmpp.org
        • Traducteurs : daimonduff, TheCoffeMaker
      Annonces de la XSF
      • La période de demande d’adhésion à XSF pour le quatrième trimestre 2022 est actuellement ouverte. Si vous souhaitez devenir membre de XSF, vous pouvez demander l’adhésion. Veuillez soumettre votre demande avant le 27 novembre 2022.
      Google Summer of Code 2022

      Le Google Summer of Code 2022 est terminé ! Les deux nouveaux contributeurs Patiga et PawBud ont travaillé sur des projets de logiciels libres dans l’environnement XMPP. Lisez les derniers billets de blog de la collection :

      Hébergement fiscal de projets par la XSF

      La XSF propose un hébergement fiscal pour les projets XMPP. Veuillez postuler via Open Collective. Pour plus d’informations, consultez l'annonce blog. Projets en cours :

      Événements Articles

      ejabberd a ajouté le support du protocole Matrix, apportant son expérience de la mise à l’échelle de XMPP et MQTT à cette nouvelle voie de messagerie. Dans un premier temps, un sous-ensemble du protocole sera mis en œuvre, agissant comme un pont entre les protocoles. Les clients professionnels pourront d’abord y goûter, avant de l'intégrer à l’édition communautaire.

      La Lettre d’information JMP présente une nouvelle version importante du client Cheogram pour Android, avec des fonctionnalités telles que XHTML-IM, Bits of Binary, une forme de rétraction des messages, le marquage des contacts, etc. Ils parlent également d’une intégration de canal XMPP qu’ils ont construite pour le logiciel de support Chatwoot, et proposent aux projets communautaires d’utiliser leur instance pour l’essayer. Ce mois-ci, ils ont également écrit un article sur la vérification de compte par SMS et son impact sur l’écosystème.

      PGPainless : Mise en œuvre de la validation de la séquence des paquets à l’aide d’automates Pushdown

      Une nouvelle technique de test automatisé a récemment été adoptée pour aider les développeurs de Prosody dans leur travail quotidien de développement : Test de mutation dans Prosody

      La modernisation du protocole d’authentification est en cours autour de la communauté, mot clé « SASL ». Les deux derniers bulletins d’information ont donné de multiples indications sur ce travail, dans les mises à jour de libs et de XEP et dans les nouvelles de funding. Il concerne plusieurs clients, plusieurs plateformes et au moins un serveur. Thilo Molitor, le développeur de Monal, a parlé sur son blog de l’état cassé actuel, des propriétés idéales du système et des solutions sur lesquelles il travaille. Il s’agit d’une lecture de 30 minutes, mais elle sera certainement utile lorsque d’autres nouvelles sur les implémentations SASL commenceront à apparaître des autres projets impliqués.

      Nouvelles des logiciels Clients et applications

      ConverseJS a publié la version 10.0.0 avec de nombreuses améliorations et une mise à jour des fonctionnalités.

      Dino 0.3.1 a été publié, il s’agit d’une version de maintenance pour le support de libsoup3 et la correction de bogues.

      Les versions Gajim 1.5.2 et 1.5.3 ont été publiées. Ces versions apportent une nouvelle amélioration des performances, de meilleurs emojis, la sélection de plusieurs messages, et de nombreuses corrections de bogues.

      Profanity 0.13.1 est disponible avec une gestion améliorée des plugins.

      Psi+ 1.5.1641 (2022-09-24) a été publié.

      Monal 5.3.3 est en ligne dans l’AppStore depuis un moment maintenant, et même si elle n’apporte pas encore les améliorations SASL mentionnées ci-dessus ou les capacités d’appels audio et vidéo tant attendues financées le mois dernier, elle comporte plusieurs corrections pour les enregistrements, le partage de captures d’écran et les marqueurs de lecture.

      aTalk a été publié avec une cadence presque mensuelle. Chaque nouvelle version apporte plus d’améliorations, comme les vues de localisation/carte, les appels, les mises à jour des bibliothèques et la mise à jour des nouvelles exigences d’Android. Le plus gros obstacle à son adoption reste malheureusement toujours présent et provient d’une interface utilisateur obsolète qui précède l’interface matérielle d’Android 5.

      Serveurs

      La version ejabberd 22.10 comprend six mois de travail, plus de 140 commits, y compris des améliorations pertinentes dans MIX, MUC, SQL, et les installateurs, et des corrections de bogues comme d’habitude.

      Jackal 0.62.3 est sortie apportant 3 corrections pour le stockage/archivage et les stances s2s.

      Bibliothèques et outils

      python-nbxmpp 3.2.4 et 3.2.5 ont été publiées, apportant des corrections de bogues et des améliorations internes.

      Extensions et spécifications

      Les développeurs et développeuses, et autres experts ou expertes en normes du monde entier collaborent à ces extensions, en développant de nouvelles spécifications pour les pratiques émergentes et en affinant les façons de faire existantes. Proposées par n’importe qui, les plus réussies finissent Finales ou Actives – selon leur type – tandis que les autres sont soigneusement archivées en tant qu’Ajournées. Ce cycle de vie est décrit dans XEP-0001, qui contient les définitions formelles et canoniques des types, états et processus. Pour en savoir plus sur le processus de normalisation. La communication autour des normes et des extensions se fait sur la liste de diffusion des normes (archive en ligne).

      Par ailleurs, xmpp.org propose également une page sur les RFC XMPP.

      Extensions proposées

      Le processus de développement XEP commence par la rédaction d’une idée et sa soumission à l’éditeur XMPP. Dans un délai de deux semaines, le Conseil décide s’il accepte cette proposition comme un XEP expérimental.

      • PubSub Social Feed
      • Cette spécification définit un moyen de publier du contenu social via XMPP.
      • SASL SCRAM Downgrade Protection
      • Cette spécification fournit un moyen de sécuriser les prises de contact SASL et SASL2 contre les déclassements de méthode et de liaison de canal.
      • OpenPGP pour XMPP Pubsub
      • Spécifie un profil OpenPGP pour XMPP (XEP-0373) pour le cas d’utilisation pubsub.
      Nouvelles extensions
      • Pas de nouvelle XEP ce mois-ci.
      Extensions ajournées

      Si une XEP expérimentale n’est pas mise à jour pendant plus de douze mois, elle sera déplacée d’expérimentale à ajournée. S’il y a une autre mise à jour, elle remettra la XEP sur expérimentale.

      • Aucune XEP ajournée ce mois-ci.
      Extensions mises-à-jour
      • Aucune XEP mise-à-jour ce mois-ci.
      Dernier appel

      Les derniers appels sont émis une fois que tout le monde semble satisfait de l’état actuel d’une XEP. Après que le Conseil ait décidé que la XEP est prête, l’éditeur XMPP émet un dernier appel pour recueillir des commentaires. Les commentaires recueillis lors du dernier appel permettent d’améliorer la XEP avant de la renvoyer au Conseil pour qu’il passe à l’état stable.

      • Pas de dernier appel ce mois-ci.
      Extensions stables
      • Aucune XEP n’est passée à stable ce mois-ci.
      Extensions dépréciées
      • Aucune XEP dépréciée ce mois-ci.
      Appel à l’expérience

      Un appel à l’expérience – comme un dernier appel, est un appel explicite aux commentaires, mais dans ce cas, il s’adresse principalement aux personnes qui ont implémenté, et idéalement déployé, la spécification. Le Conseil vote ensuite pour la faire passer en version finale.

      • Pas d’appel à l’expérience ce mois-ci.
      Répandez la nouvelle !

      Merci de partager la nouvelle sur d’autres réseaux :

      Consultez également notre Flux RSS !

      Vous recherchez des offres d’emploi ou vous souhaitez engager un consultant professionnel pour votre projet XMPP ? Visitez notre tableau d’offres d’emploi XMPP.

      Aidez-nous à construire la lettre d’information

      Cette lettre d’information XMPP est produite en collaboration par la communauté XMPP. Nous tenons donc à remercier Adrien Bourmault (neox), anubis, Anoxinon e.V., Benoît Sibaud, cpm, daimonduff, emus, Gooya, Holger, IM, Ludovic Bocquet, martin, MattJ, MSavoritias (fae,ve), nicfab, Pierre Jarillon, Sam Whited, TheCoffeMaker, wh0nix, vanitasvitae, wurstsalat, Zash pour leur soutien et leur aide à la création, la révision, la traduction et le déploiement. Un grand merci à tous les contributeurs et à leur soutien continu !

      Le bulletin d’information de chaque mois est rédigé dans ce simple pad. À la fin de chaque mois, le contenu du pad est fusionné dans le dépôt Github XSF. Nous sommes toujours heureux d’accueillir des contributeurs. N’hésitez pas à vous joindre à la discussion dans notre salon public Comm-Team (MUC) et ainsi nous aider à soutenir cet effort communautaire. Vous avez un projet et vous voulez en parler ? Pensez à partager vos nouvelles ou vos événements ici, et à les promouvoir auprès d’un large public.

      Tâches que nous effectuons régulièrement :

      • collecte des nouvelles dans l’univers XMPP
      • résumés courts des nouvelles et des événements
      • résumé de la communication mensuelle sur les extensions (XEP)
      • révision de l’ébauche de la lettre d’information
      • préparation d’images pour les médias
      • traductions
      Licence

      Cette lettre d’information est publiée sous la licence CC BY-SA.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Apprendre en s'amusant

      22 novembre, 2022 - 11:54

      Cette dépêche est inspirée d'une discussion sur Twitter lancée par B0rk alias Julia Evans, une éditrice de "zine" sur diverses technologies informatiques.

      https://twitter.com/b0rk/status/1535704366304337921

      Sommaire Introduction

      Outre le fait d'écrire des livres ou de petits manuels informatiques, Julia Evans est très active sur le réseau social Twitter. En parcourant ses nombreux tweets et réponses, on peut trouver celui-ci : https://twitter.com/robcobbable/status/1535709368519274496

      Ce tweet renvoie vers le site https://csed.substack.com/p/the-best-online-interactive-learning?s=r qui liste de nombreux liens sur diverses technologies IT.

      Design Apprentissage du JavaScript Développer en Python
      • RUR-PLE, un programme à télécharger et à installer, nécessite wxpython pour fonctionner.
      • Un jeu qui mêle connaissance des fonctions de Python et d'un jeu de logique : The Python Challenge. Spoil alerte sur le warming up (1er challenge), le nom de page suivante se trouve en calculant 2 exposant 38 (cf. image présentée à l'écran). Le nombre résultant donnera le nom de la page HTML…
      Apprentissage du CSS
      • Déjà cité dans d'autres dépêches : CSS Diner
      • Apprendre les layouts CSS.
      • Aider les grenouilles à se rendre sur leurs nénuphars via des CSS, site disponible en français.
      • Sur le thème des chevaliers, un autre jeu (en anglais) sur les positionnements d'objets en CSS.
      • Toujours sur les layouts CSS, ce jeu-ci propose l'expérimentation des layouts CSS avec des zombies.
      • Layouts CSS, grid, positionnement avec les CSS, testez et apprenez via gridcritters.
      Utiliser le langage SQL Git
      • Une visite guidée qui permet de découvrir les principes fondamentaux de Git. https://gitimmersion.com/
      • girliemac a un GitHub avec des explications sur de nombreux domaines, on peut aussi découvrir de manière illustrée, le fonctionnement de Git (miauw),
      • "Oh Shit, Git!?!", des cas concrets de choses à faire avec Git https://ohshitgit.com/
      • Disponible en français, explorez les commandes Git pour la gestion des branches d'un repository.
      Regex L'algorithme de recherche A* F#
      • Une façon simple, amusante et interactive d'apprendre le langage F# par le biais de tests. En lançant le jeu basé sur des koans, la première fois une erreur d’exécution et une trace de pile indiquant où l’erreur s’est produite s’affichent. Votre objectif est de faire disparaître l’erreur. Au fur et à mesure que vous corrigez chaque erreur, vous devriez apprendre quelque chose sur le langage F# et la programmation fonctionnelle en général.
      Ruby
      • Sur le même principe de la recherche de l’illumination par les koans, l’objectif est ici d’apprendre le langage Ruby, sa syntaxe, sa structure et certaines fonctions et bibliothèques courantes. On y développe également sa culture en basant les koans sur des tests. Les tests sont essentiels dans notre quête pour apprendre et faire de grandes choses avec Ruby.
      Commandes Linux
      • Explication visuelle et textuelle des commandes du shell. Collez une commande dans l'outil, et il vous explique comment elle fonctionne : https://explainshell.com/
      • Via diverses missions que le programme GameShell va vous proposer, vous allez apprendre les commandes sh/bash de base.
      • Un meurtre a eu lieu à Terminal City, la police de Terminal City (TCPD - Terminal City Police Departement), à besoin de ton aide. Parcourez les instructions et trouvez le meurtrier: The commande line murder mystery. Lien pour télécharger le fichier zip avec les instructions du jeu : ici
      Autres sites
      • JavaScript, TypeScript, regex, SQL and JavaScript Array Methods https://www.executeprogram.com/
      • Ce site permet d'écrire du code en Java, Python, … et de voir, suivre de manière interactive l'exécution du code écrit. https://pythontutor.com/
      • Turing Complete est un jeu payant disponible sur la plateforme steam. Ce jeu vous permet de construire un ordinateur à partir de rien et de le programmer.
      • RobotWar est un jeu de programmation écrit par Silas Warner. L'activité principale du jeu consiste à écrire un programme informatique qui fait fonctionner un robot (simulation). C'est un jeu écrit à l'origine pour des ordinateurs PLATO ou Apple II. Néanmoins, il existe une version jouable sur internet via l'Internet Archive - Lien vers le jeux: RobotWar
      • Colobot: C'est un jeu de stratégie à télécharger où vous devez programmer votre unité avec le langage Cbot (langage similaire au C++ et au Java).
      • Apprendre la gestion des deadlocks, des concurrences : The Deadlock Empire
      • Jeu pédagogique sur la logique. Ce jeu était écrit à l'origine pour Windows 3.x, maintenant une version en ligne est disponible ici.
      Éditeur
      • Découvrez l'éditeur VIM et ses fonctionnalités en jouant l'aventurier.
      Sécurité
      • Un site proposant des terrains d’entraînement sur les bases de la sécurité informatique, voire l'étude d'attaques informatiques. Ce n'est pas un jeu en ligne… Pas recommandé pour tout le monde.
      Powershell Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Le rendu 3D, rétrospective

      21 novembre, 2022 - 15:36

      Le 13 novembre 2022 est sorti Vulkan Scene Graph 1.0.0 (VSG). C'est la première version stable de cette bibliothèque en C++ qui fournit un graphe de scène basé sur l'API graphique Vulkan. Son concepteur, Robert Osfield, avait créé et maintenu OpenSceneGraph (OSG), basé sur OpenGL. Vulkan étant devenu la référence, il était temps de mettre à jour OSG en utilisant les toutes dernières fonctionnalités du C++. Comme c'est un sujet touffu, je vous propose dans cette première dépêche de revenir sur l'histoire des graphismes 3D. Dans une deuxième dépêche, nous verrons ce qu'est un graphe de scènes, et dans une troisième, nous nous pencherons plus spécifiquement sur OpenSceneGraph et VulkanSceneGraph.

      Sommaire La 3D dans mon PC

      Aux temps anciens et légendaires de l'informatique, très tôt on a voulu tenter de représenter des environnements en 3D, et de nombreuses techniques ont été crées pour cela. L'on peut évoquer les raytracers, qui tentent de s'approcher de la réalité physique du rendu en simulant un grand nombre de rayons lumineux et leur trajet dans une scène en 3D avant de frapper l’œil de l'observateur, mais cette technologie a longtemps été beaucoup trop lente pour représenter des environnements en temps réel.

      Rendu fil de fer

      BattleZone, jeu arcade de 1980, a popularisé la technique du rendu en fil de fer. Le monde est composé de polygones en 3D, et chaque polygone est transformé puis projeté afin de déterminer où l'afficher sur un écran en 2D. L'affichage fil de fer, qui nécessite juste de tracer une ligne entre les sommets, est diablement efficace, ce qui permettait de le faire tourner sur le matériel de l'époque. Ce fut une révolution, avec une immersion qui était inconnue jusque là.

      Fausse 3D

      De manière diamétralement opposée, certains jeux proposent de la fausse 3D. Par exemple, Dungeon Master, en restreignant les déplacements à du case par case, se contente d'ajuster des éléments en 2D comme un puzzle pour émuler un univers de couloirs et de créatures, avec un rendu extrêmement réaliste pour l'époque.

      Approches intermédiaires

      D'autres jeux choisissent une approche intermédiaire. Les rendus en 3D précalculée ont longtemps été populaires. Par exemple, les graphistes d'un jeu de combat dans l'espace créent un vaisseau ennemi dans un modeleur 3D et font toute une série de rendus en raytracing pour créer une galerie d'images du vaisseau, les sprites, vu depuis un certain nombre d'angles. Lorsque le jeu tourne, il utilise transformations et projections afin de déterminer où se situe le vaisseau ennemi sur l'écran du joueur, et affiche le sprite le plus proche de l'angle de vue réel. Suivant le même principe, Doom affiche un monde en 3D, mais les créatures sont des sprites.

      Enfin, le raster

      C'est probablement avec Quake que le monde entre enfin complètement dans le monde du raster. Dans Quake, le monde ainsi que les créatures du jeu sont complètement en 3D, et il est possible de regarder dans toutes les directions, dont le haut et le bas. Une révolution à l'époque ! Le raster a gagné.

      L'idée derrière le raster est la suivante : le monde est défini comme une liste de triangles. Les coordonnées des sommets de chaque triangle sont transformés via une série de matrices, qui projettent ces sommets sur notre écran. Ensuite, chaque pixel appartenant au triangle va être rendu via un système d'interpolation. Par exemple, je peux interpoler un vecteur normal qui m'indiquera à quel point mon pixel fait face à la source de lumière. Je combine cette information de luminosité avec une coordonnée de texture interpolée, voire de transparence. Enfin, j'affiche le pixel, avec une information supplémentaire de profondeur (l'axe Z), qui me permet de ne pas remplacer un pixel qui se trouverait devant par exemple.

      Les premières cartes graphiques

      C'est super, mais au fur et à mesure que les concepteurs ont trouvé de nouvelles techniques pour un rendu de plus en plus beau, la quantité de calculs a explosé. Mais ça tombe bien ! Ces calculs sont plutôt répétitifs : il s'agit généralement de faire tourner la même petite routine pour chaque pixel. Et une technologie fait ça très bien: le SIMD. Les fabricants de matériel ont donc commencé à proposer au grand public des cartes graphiques qui implémentaient de façon matériel ce pipeline graphique, avec de nombreux cœurs de calcul qui travaillaient en parallèle. Plusieurs API tentent de mettre de l'ordre dans ce bazar, en fournissant des primitives de calcul et un accès au matériel, en particulier OpenGL et Direct3D.

      Les cœurs programmables

      La technologique évoluant, les développeurs ont commencé à vouloir faire des choses de plus en plus folles, et en particulier pouvoir programmer certaines parties du pipeline. Le concept de shader était né. L'idée est de permettre d'injecter des programmes dans chaque petit cœur de calcul. D'un côté, les vertex shaders permettent de contrôler la transformation de chaque sommet. De l'autre, les fragment shaders permettent de contrôler l'affichage de chaque fragment (pixel) de polygone, permettant donc de finement contrôler la lumière et l'assemblage de textures.

      Fin du pipeline fixe, et PBR

      Finalement, plus personne n'a voulu du pipeline fixe : de nos jours, il est nécessaire de programmer via les shaders.

      La nouvelle technologie à la mode, permise par la puissance monstrueuse des cartes graphiques d'aujourd'hui, est le PBR (physics based rendering), autrement dit le rendu basé sur la physique. L'on définit pour chaque objet une série de textures, représentant sa couleur de base, ses normales (permettant de reproduire des surfaces rugeuses ou en creux, ou encore avec des inscriptions gravées), sa rugosité (qui va rendre l'objet plus ou moins brillant ou mat) et une information dite de métal qui indique de quelle couleur doivent être les reflets. Mélangés dans un shader approprié, cela donne un rendu exceptionnel qui s'intègre dans n'importe quel environnement 3D. Là où le graphiste auparavant devait créer plusieurs objets (une poubelle dans la nuit, une poubelle un jour de pluie, une poubelle en plein soleil), il n'en a besoin que d'un seul muni de ses textures PBR. Voyez par exemple ce colt et ses textures.


      Et Vulkan, dans tout ça ?

      L'API OpenGL avait fonctionné de manière exceptionnelle pendant des dizaines d'années, et avait réussi à évoluer, mais elle commençait vraiment à atteindre ses limites. dans un monde où le pipeline fixe n'existe plus, où tout repose sur des shaders, où les ordinateurs sont massivement multi-cœurs, ce n'était juste plus possible. L'API Vulkan propose des primitives plus modernes, plus bas niveau.

      Un exemple : dans OpenGL, c'est l'API qui décide quand envoyer une texture vers la mémoire de la carte graphique et peut l'en retirer si la place manque. À l'affichage d'une trame, si la texture n'est pas chargée, il faudra la chercher dans la mémoire principale, ce qui peut provoquer des saccades dans l'affichage.

      Vulkan étant devenu la nouvelle référence, OpenSceneGraph se devait de réagir et de fournir une nouvelle bibliothèque plus appropriée.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Agenda du Libre pour la semaine 47 de l'année 2022

      21 novembre, 2022 - 10:05

      Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 28 événements (France: 26, Belgique: 1, Québec: 1) est en seconde partie de dépêche.

      Sommaire [FR Saint-Étienne] Délocalisation Permanence Alolise - Le lundi 21 novembre 2022 de 19h00 à 23h00.

      Venez nous retrouver lors de nos permanences régulières.

      Tous les lundis soir à partir de 19h00

      À la Maison de Quartier du Soleil, 24 Rue Beaunier à Saint-Étienne. Nous nous réunissons dans l’espace numérique au RDC, n’hésitez-pas à taper à la fenêtre !

      La Bricoleuse étant en ce moment en travaux, les permanences sont relocalisées à la Maison de Quartier du Soleil jusqu’à nouvel ordre.

      [FR Grenoble] Atelier positionnement GNSS temps réel - Le lundi 21 novembre 2022 de 19h00 à 21h00.

      Après une présentation des Global Navigation Satellite Systems : systèmes de positionnement globaux par satellites et du principe des mesures différentielles, en particulier du RTK (real time kinetic : cinétique temps réel), nous nous intéresserons au réseau collaboratif de bases GNSS ouvertes, Centipède RTK.

      Nous regarderons quelques équipements disponibles dans le commerce ou en DIY. Enfin, nous étudierons quelques cas pratiques avec essai sur le terrain et l’utilisation pour contribuer à OpenStreetMap.

      Présentation tout public mais assez technique. Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire si vous comptez assister à l’atelier.

      Nous serons dans la salle de réunion de la Turbine Coop, accès par la porte sur le côté, derrière le bar « Le Beer Square ».

      [FR Paris] Émission « Libre à vous ! » - Le mardi 22 novembre 2022 de 15h30 à 17h00.

      L’émission Libre à vous ! de l’April est diffusée chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur radio Cause Commune sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur le site web de la radio.

      Le podcast de l’émission, les podcasts par sujets traités et les références citées sont disponibles dès que possible sur le site consacré à l’émission, quelques jours après l’émission en général.

      Les ambitions de l’émission Libre à vous !

      La radio Cause commune a commencé à émettre fin 2017 sur la bande FM en région parisienne (93.1) et sur Internet.

      Depuis mai 2018, l’April anime une émission d’explications et d’échanges sur la radio Cause Commune sur les thèmes des libertés informatiques.

      Libre à vous ! se veut avant tout une émission d’explications et d’échanges sur les dossiers politiques et juridiques que traite l’April, et sur les actions qu’elle mène.

      Pour les libertés informatiques en général, et pour le logiciel libre en particulier.

      Libre à vous ! c’est aussi un point sur les actualités du Libre, des personnes invitées aux profils variés, de la musique sous licence libre, des actions de sensibilisation.

      Donner à chacun et chacune, de manière simple et accessible, les clefs pour comprendre les enjeux mais aussi proposer des moyens d’action, tel est l’objectif de cette émission hebdomadaire, qui est diffusée en direct chaque mardi du mois de 15 h 30 à 17 h.

      L’émission dispose :

      [FR Orléans] Rencontre GNU/Linux et logiciels libres avec Cenabumix - Le mardi 22 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

      Aux réunions Cenabumix, apprenez à maîtriser vos données grâce à

      Gnu/Linux et aux logiciels libres

      [BE Bruxelles] Pourquoi faut-il résister aux GAFAM? - Le mardi 22 novembre 2022 de 18h00 à 21h00.

      Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft…

      Internet est un terrain de lutte : un certain idéal de partage et d’échange de connaissances se confronte à son accaparement par quelques grandes firmes privées qui tirent profit d’un énorme marché, celui de nos données personnelles…

      • Comment nous laissons-nous déposséder de notre droit à la vie privée, au profit d’intérêts commerciaux?
      • Que font ces entreprises avec nos données?
      • Comment la centralisation massive et la collecte sans limite de big data via les GAFAM renforce les monopoles et facilite les manipulations?
      • Quelles pistes de résistance s’offrent à nous ?

      Nous vous proposons une rencontre avec Technopolice pour mieux comprendre ces enjeux.

      Technopolice est un collectif bruxellois qui lutte contre la surveillance de nos villes et de nos vies, notamment par l’accès aux informations concernant les caméras et autres dispositifs qui épient nos mouvements, nos habitudes et modifient ainsi nos comportements (reconnaissance faciale, drones, caméras ANPR sensées reconnaître les plaques d’immatriculation…).

      INFOS PRATIQUES

      [FR Vandœuvre-lès-Nancy] Manipuler les fichiers PDF - Le mercredi 23 novembre 2022 de 15h00 à 17h00.

      Régulièrement nous partageons des fichiers PDF, ils sont en théorie non éditables, pourtant nous souhaitons parfois y apporter des modifications, tant sur le contenu que sur la forme.
      Qui n’a jamais voulu compresser un fichier PDF ? Le dés/assembler ? Y ajouter du texte ? Etc. Divers petits utilitaires seront présentés.

      Inscription aux ateliers

      La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

      [FR Vandoeuvre-lès-Nancy] Réunion OpenStreetMap - Le mercredi 23 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

      Le groupe local Nancy - Meurthe-et-Moselle d’OpenStreetMap France, vous propose de participer aux réunions mensuelles ouvertes à tou·te·s !

      Avec OpenStreetMap, participez à la construction d’une carte en ligne libre et gratuite, partagée avec le monde entier!

      Participation aux ateliers

      Pré-inscription possible depuis le site web FCCL. À distance, possibilité de participation en web-conférence depuis ce lien.

      Accès locaux

      Si vous rencontrez des difficultés pour accéder au lieu, téléphonez au 06 70 45 36 75.

      [FR Beauvais] Sensibilisation et partage autour du Libre - Le mercredi 23 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

      Chaque mercredi soir, l’association propose une rencontre pour partager des connaissances, des savoir-faire, des questions autour de l’utilisation des logiciels libres, que ce soit à propos du système d’exploitation Linux, des applications libres ou des services en ligne libres.

      C’est l’occasion aussi de mettre en avant l’action des associations fédératrices telles que l’April ou Framasoft, dont nous sommes adhérents et dont nous soutenons les initiatives avec grande reconnaissance.

      [FR Caen] Atelier outils Framasoft - Le mercredi 23 novembre 2022 de 18h30 à 20h30.

      Si vous souhaitez utiliser des services libres, respectueux de leurs utilisateurs qui ne revendront pas vos données personnelles en échange d’une soi-disant gratuité, nous vous proposons un atelier pour découvrir ou redécouvrir 3 petits outils bien pratiques !

      • Nous parlerons de Framapad afin d’écrire et de partager vos documents,
      • Framadate pour organiser un repas de famille
      • Et de Framatalk pour communiquer avec vos proches du sud de la France :-)

      Ouvert à nos adhérant.e.s à prix libre !

      Vous pouvez amener votre matériel.

      Sur inscription : https://attendee.artifaille.fr/

      [FR Bagnolet] Ciné-blabla - Le mercredi 23 novembre 2022 de 19h00 à 21h00.

      La Bidouille relance ses cinés-blabla avec le film documentaire
      « LOL: logiciel libre, une affaire sérieuse », de:
      François ZAÏDI
      Thierry BAYOUD
      Léa DENEUVILLE

      À travers les témoignages de personnalités issues du logiciel libre, sont discutés les enjeux politiques qui se posent avec la numérisation des sociétés.
      Loin d’être défaitiste, c’est une invitation à comprendre et penser nos technologies et leurs usages différemment, en communs.

      La séance sera suivie d’un moment d’échange et de discussion avec le public.

      Entrée libre et gratuite, donations appréciées.

      Le lieu et les WC sont accessibles aux personnes utilisant un fauteuil ou à mobilité réduite.

      Le port du masque sera demandé durant la scéance compte tenu des risques sanitaires en environnement clos.

      [FR Lyon] Mercredi 3D - Le mercredi 23 novembre 2022 de 19h30 à 21h00.

      Atelier payant - inscription obligatoire à la Maison Pour Tous

      L’EPN des Rancy (249, rue Vendôme, 69003 Lyon) vous propose une série d’ateliers afin de découvrir et d’expérimenter la création, modélisation et animation 3D avec le logiciel libre Blender.

      Vous pourrez profiter de 4 cycles de 2 ateliers consécutifs

      Mercredi 23 novembre et 07 décembre : Réalisation d’un masque en réalité augmentée

      Atelier ouvert à toutes et à tous.

      En savoir + : cliquez ici

      N’hésitez pas à venir nombreux

      [CA-QC Montréal] Lancement Wiki des Possibles - Le mercredi 23 novembre 2022 de 17h30 à 19h15.

      Ça y est, on a un espace spécialement dédié au partage de connaissances en transition pour agir localement !

      Pour retrouver une formation, les plans d’un abri ou partager votre expérience… Découvrez le Wiki des Possibles, qui rassemble des outils et des initiatives québécoises de transition.

      Une autre façon de renforcer notre capacité d’agir ensemble.

      Que vous soyez un comité citoyen, un organisme ou un-e enthousiaste de la transition, venez :

      • découvrir des idées d’action concrètes de transition

      • vous inspirer des succès d’initiatives de votre quartier

      • apprendre des autres projets (et ne pas reproduire les erreurs!)

      • co-construire des idées pour le partage de savoirs

      Rendez-vous le mercredi 23 novembre à 17h30 à l’Espace des Possibles dans Ahuntsic 9269 Rue Lajeunesse.

      Cet événement est gratuit et ouvert à tout le monde. Sur place vous trouverez des collations et des rafraîchissements. On rembourse les frais de gardiennage. L’Espace des Possibles est accessible en fauteuil roulant.

      C’est quoi le Wiki des possibles ? Le Wiki des possibles regroupe des projets, des formations, des outils, des groupes citoyens et organismes qui agissent sur les enjeux sociaux et écologiques au Québec. C’est un commun numérique, une ressource partagée dont on prend soin collectivement. Tout le monde peut y accéder, s’inspirer du contenu et éditer ses pages.

      Cette activité est proposée dans le cadre de Mobilité de Quartier, un projet soutenu par Montréal en Commun.

      Mobilité de Quartier est un mouvement collectif accompagné par Solon pour repenser nos déplacements et faire un pas de plus vers des voisinages conviviaux et écologiques.

      [FR Challans] Apéro mensuel Linux - Le jeudi 24 novembre 2022 de 18h00 à 20h00.

      Nous vous donnons rendez-vous à l’Albanera Café, 17 rue du Général Leclerc 85300 Challans à partir de 18h pour échanger autour du Libre avec les bénévoles de l’association Linux Challans.

      Tou·te·s sont les bienvenu·e·s, qu’ils/elles soient membres ou non, que ce soit pour découvrir l’association, se renseigner sur ses activités, ou simplement partager un bon moment avec d’autres bénévoles du Libre !

      [FR Lyon] Jeudi jeux-vidéo - Le jeudi 24 novembre 2022 de 19h00 à 21h00.

      Gratuit - Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

      L’EPN des Rancy (situé au 249 rue Vendôme - 69003 Lyon) et l’association Game Dev party vous proposent une série d’ateliers afin de découvrir les bases de la création de jeux vidéo avec Unity3D: game design, intégration de graphismes et de sons, animations, interactions, bref tout ce qu’il faut pour faire un jeu !

      Cycles de 6 séances obligatoires:
      Jeudi 20 octobre + Jeudi 24 novembre + Jeudi 15 décembre + Jeudi 12 janvier + Jeudi 02 février + Jeudi 06 avril

      [FR Orléans] Rencontre GNU/Linux et logiciels libres avec Cenabumix - Le vendredi 25 novembre 2022 de 17h00 à 19h00.

      Aux réunions Cenabumix, apprenez à maîtriser vos données grâce à Gnu/Linux et aux logiciels libres 

      [FR Paris] Apéro April - Le vendredi 25 novembre 2022 de 19h00 à 22h00.

      Un apéro April ?

      Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d’échanger, de partager un verre et manger, mais aussi de discuter sur le logiciel libre, les libertés informatiques, l’actualité et les actions de l’April…

      Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l’April ou pas. N’hésitez pas à venir nous rencontrer !

      Où et quand cela se passe-t-il?

      Un apéro April aura lieu vendredi 25 novembre 2022 à partir de 19 h dans les locaux de l’April à Paris.

      L’adresse : April, 44/46 rue de l’Ouest (cour intérieur), bâtiment 8, 75014 Paris (entrée possible également par la place de la Catalogne, à gauche du magasin Biocoop). Sonner à « April » sur l’interphone.

      Transports : arrêts de métro Gaîté, Pernety (sortie rue Niepce), Montparnasse.

      Le téléphone du local est le 01 78 76 92 80 en cas de besoin.

      L’apéro a lieu à Paris notamment parce que le local s’y trouve ainsi que l’équipe salariée et de nombreuses personnes actives au sein de l’association. Contactez-nous pour organiser un apéro April dans votre région.

      Le glou et le miam ?

      Vous pouvez apporter de quoi boire et manger afin de reprendre des forces régulièrement. Nous prévoirons bien sûr un minimum vital.

      Vous pouvez vous inscrire sur le pad.

      [FR Cénac] Permanence numérique - Le vendredi 25 novembre 2022 de 19h30 à 22h30.

      PERMANENCE NUMÉRIQUE

      Vous souhaitez
      • utiliser des logiciels libres et respectueux de la vie privée ?
      • découvrir les services internet mis à disposition par l’association Libretic ?
      • gagner en autonomie numérique, à votre rythme ?

      Venez discuter avec nous lors de notre permanence.

      Apportez également quelque chose à grignoter si vous souhaitez prolonger la soirée avec nous.

      Permanence ouverte à toutes et tous

      Apportez au moins un de vos appareils numériques, ordinateur si possible ou smartphone

      Inscription recommandée sur Mobilizon (cliquer ici) ou écrire à bureau@libretic.fr

      Adresse : Maison des Anciens - Allée des écoliers - 33360 Cénac

      Libretic est une association loi 1901.
      L’atelier est animé par des bénévoles de l’association.

      [FR Paris] L’impact du numérique sur l’environnement et les atouts du logiciel libre pour un numérique durable - Le vendredi 25 novembre 2022 de 19h30 à 21h30.

      Alors que l’informatique était pendant des décennies présentée comme une source de réduction de l’impact sur l’environnement, grâce aux vertus de la dématérialisation, le GIEC s’alarme désormais de ce que l’empreinte carbone du numérique ne cesse d’augmenter, à l’inverse des objectifs et engagement des États.

      Nous essaierons de comprendre cet impact sur l’environnement qui ne s’arrête pas au carbone, puis de dégager quelques bonnes pratiques que chacun peut appliquer, et des atouts du logiciel libre, composante essentielle d’un numérique plus responsable.

      [FR La Ferté Saint-Aubin] Linux et logiciels libres - Le vendredi 25 novembre 2022 de 20h30 à 23h30.

      Voir le thème sur le site Internet de l’association

      https://rebootinformatique.org/?reunions-mensuelles--les-thematiques

      [FR Maxéville] Expérimentation de RustDeck - Le vendredi 25 novembre 2022 de 20h30 à 23h55.

      Le vendredi 25 novembre à partir de 20h30, est prévu la réunion mensuelle du Mirabellug, avec au programme l’expérimentation de l’outil RustDeck.

      Ce logiciel libre facilite l’aide à distance sur l’usage des outils informatiques, via un système proche des solutions déjà largement utilisés.

      Comme d’hab’, ne pas hésiter à emmener des victuailles.

      [FR Villeurbanne] Campus du Libre - Le samedi 26 novembre 2022 de 09h30 à 18h00.

      C’est un événement annuel autour du libre, organisé par des personnes issues du milieu universitaire (étudiants et personnels). Son objectif est de partager différents aspects du  libre et des communs, allant par exemple du logiciel libre (Linux, Firefox, etc.) aux espaces communs gérés collaborativement (Wikipedia, OpenStreetMap, etc.). Il est bien sûr gratuit de participation et de contribution.

      Cette cinquième édition se déroulera à l’INSA Lyon, sur le campus de La Doua à Villeurbanne, le samedi 26 novembre 2022, et proposera des conférences, des ateliers, des certifications et install parties, un village du Libre réunissant des collectifs et des entreprises impliquées dans le libre.

      Une édition placée sous le thème du Libre accessible

      [FR Bégard] Séance Infothema - Le samedi 26 novembre 2022 de 10h00 à 12h00.

      Troisième et dernière partie sur la découverte des services CHATONS portés par l’association INFOTHEMA (Groupe niveau 1)

       - Configuration du chiffrement PGP de la messagerie (historique de PGP et mise en place)

       - Installation du client Nextcloud sur le système GNU/Linux

      CHATONS : Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires

      Rappel :

      Niveau 1 : Profil débutant découvrant le monde Linux et les logiciels libres

      Niveau 2 : Profil utilisateur pratiquant Linux depuis des années et à l’aise avec la configuration d’un serveur d’application (Web – FTP – OpenLDAP – Virtualisation de Type 1 : VMware ESX et/ou Proxmox – Monitoring - Firewall - Sécurité)

      [FR Vandœuvre-lès-Nancy] Utilisation facile de FOG - Le samedi 26 novembre 2022 de 10h00 à 12h00.

      Concept de l’Atelier libre

      Les usagers de la FCCL sont invités à partager leurs savoirs pour trouver ensemble, une solution à une problématique posée. Toute idée peut être proposée à l’occasion d’un atelier à condition bien sûr qu’elle soit cohérente avec la philosophie de la culture du libre.

      Thème du jour

      Depuis déjà une année, la Ville de Vandœuvre et l’association AFCCLVN expérimentent l’usage de FOG dans un cadre de déploiement dans divers sites associatifs, où l’outil est en capacité de s’adapter aux lieux. Bien que déjà opérationnel, il reste quelques lacunes sur la documentation permettant de « facilement » reproduire les essais.

      Le projet est documenté sur GitLab.

      Horaires

      Cette animation se déroule le matin, de 10 h à 12 h.

      Inscription aux ateliers

      Inscription possible depuis le site web.

      [FR Marseille] Install Party GNU/Linux - Le samedi 26 novembre 2022 de 14h00 à 19h00.

      L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 26 novembre 2022 de 14h00 à 19h00, dans la salle du Foyer du Peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille.

      Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

      Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

      Au programme :

      DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

      INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

      Venez avec votre ordinateur, nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

      Ouvert à tous – accessible aux débutant-e-s

      Une participation de 2 euros est demandée.

      L’adhésion à l’association est de 20 euros annuelle.(L’adhésion n’est pas obligatoire).

      Plan d’accés

      [FR Illzach] Atelier Linux et Logiciels Libres - Le samedi 26 novembre 2022 de 14h00 à 17h00.

          Nous traiterons des sujets autour de Linux et du logiciel libre.   Apportez vos ordinateurs et venez nous soumettre vos envies et vos questions.   Les débutants sont les bienvenus !

      [FR Saint-Cyr-l’École] Permanence logiciels libres avec Root66 - Le samedi 26 novembre 2022 de 14h00 à 17h00.

      Root66 vous propose une permanence Logiciels Libres

      Attention : Nous avons changé de local, les permanences se tiennent, désormais, dans la nouvelle maison des associations Simone Veil qui se situe au 14 Av. Tom Morel à Saint-Cyr-l’École

      Si vous venez en voiture (voir même à pied)
      Il est plus facile de passer par le parking rue Raymond Lefebvre

      Dans cette permanence nous discuterons des logiciels libres, nous vous proposerons un accompagnement technique aux systèmes d’exploitation libres GNU/Linux, et cela afin de vous aider à vous familiariser avec.

      Le contenu s’adapte aux problèmes des personnes présentes et permet ainsi l’acquisition de nouvelles compétences au rythme de chacun.

      Programme:

      Vous pourrez y aborder plusieurs thèmes:

      • Discussions conviviales entre utilisateurs autour de Linux en général
      • Premières explorations du système
      • Installations et configurations complémentaires
      • Mise à jour et installation de nouveaux logiciels
      • Prise en main, découverte et approfondissement du système

      Entrée libre et gratuite

      Sur place, l’adhésion à l’association est possible mais non obligatoire

      [FR Ivry sur Seine] Cours de l’Ecole du Logiciel Libre - Le samedi 26 novembre 2022 de 14h30 à 18h30.

      Présentation de l’E2L

      Quel est le rôle de l’école du logiciel libre?

      Tout d’abord, ce n’est pas une école comme les autres. Elle n’a pas d’établissement fixe, pas de cours de récréation, pas de carte d’étudiant, ni de diplôme de fin d’année.

      Comme toutes les écoles, son rôle est d’apprendre à ses élèves les logiciels libres, c’est-à-dire:

      • comment en trouver de bons parmi les nombreux sites qui en proposent,
      • comment en prendre possession en fonction des licences,
      • comment les installer en fonction de ses besoins,
      • comment les tester et les utiliser,
      • comment en comprendre le fonctionnement pour ensuite les modifier,
      • comment écrire ses propres logiciels libres.

      En fait, l’école du logiciel libre est une université populaire, comme celles qui ont vu le jour en France à partir du 19ᵉ siècle, et dont le but est de transmettre des connaissances théoriques ou pratiques à tous ceux qui le souhaitent. Et pour atteindre ce but, sa forme juridique est de type « association à but non lucratif ».

      Comment fonctionne l’école?

      Cette école étant une association, elle possède, comme toutes les autres, un bureau, élu chaque année en assemblée générale, pour l’administrer. Mais elle a aussi des responsables pédagogiques dont le rôle est essentiel, car ce sont eux qui établissent les programmes des cours en fonction des souhaits des adhérents, valident les candidatures des enseignants et affectent les sessions.

      Les membres du bureau et les responsables pédagogiques forment « l’encadrement de l’école ». Tous les membres “encadrants” doivent être membres de l’association.

      Les locaux où se déroulent les cours seront ceux que l’on veut bien nous prêter: une salle des fêtes, un théâtre, une salle de réunion publique, un amphi dans une école publique, ou autre.

      Les thèmes des cours sont définis par les adhérents en fonction de leurs envies, de leurs besoins. Les cours sont ensuite décidés par les responsables pédagogiques de l’école en fonction des enseignants disponibles.

      Afin de permettre au plus grand nombre de participer et d’assister aux cours, les sessions se tiennent essentiellement le samedi. Une première de 9h à 13h, et une autre de 14h30 à 18h30.

      Programme détaillé sur le site http://e2li.org

      [FR Vandœuvre-lès-Nancy] Publication assistée par ordinateur - Le samedi 26 novembre 2022 de 15h00 à 17h00.

      Scribus est un logiciel libre de mise en page (appelée PAO – publication assistée par ordinateur). Il permet notamment de mêler textes et images afin de créer des dépliants publicitaires, des livrets, des journaux, des magazines, etc.
      Ces ateliers seront l’occasion de prendre en main l’outil et de maîtriser ses fonctionnalités de base.

      Séance 2/2.

      Inscription aux ateliers

      La participation est limitée au nombre de places. Pré-inscription possible depuis le site web.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Le CNLL annonce les résultats des Acteurs du Libre 2022

      18 novembre, 2022 - 11:39

      À l’occasion d'Open Source Experience à Paris les 8 et 9 novembre 2022, le CNLL et la communauté open source en sens large ont mis en lumière les succès, les performances et l’exemplarité de projets ou entreprises contribuant activement aux avancées du logiciel libre dans six catégories.

      Retrouvez les détails concernant les attributions en seconde partie de dépêche.

      • Prix de la meilleure stratégie Open Source : Le prix de la meilleure stratégie open source est attribué à Orange France pour les moyens importants déployés depuis 2017 et résultats obtenus au travers de son « programme open source communautaire ». Rattaché à la DSI, ce programme met en œuvre, en conjonction avec l’entité gérant les achats logiciels auprès des entreprises open source, une ligne directrice pour la politique d’acquisition logicielle « Community Open Source First ». Pour soutenir le développement des partenariats avec l’écosystème open source (ex : avec le pôle open source d’ATOS, avec Smile, ou encore avec certains éditeurs), une véritable ingénierie financière est mise en place, avec des spécificités telles que des indicateurs de performances, un code de comptabilité analytique, un traçage des gains réalisés, etc. Depuis 2022, une nouvelle gouvernance est mise en place également au niveau du Groupe Orange avec des Open Source Program Office (OSPO) dans les différentes filiales.
      • Prix pour un numérique ouvert et éthique : La coopérative CoopCircuits, instance affiliée au réseau Open Food Network obtient le prix pour un numérique ouvert et éthique. CoopCircuits bâtit des communs numériques au services des circuits courts et se voit récompensé pour sa compréhension des mécanismes de redistribution propres à l’open source et pour les valeurs véhiculées par l’entreprise. L’activité de mise à disposition et développement de la plateforme de commercialisation déployée sur le logiciel libre Open Food Network apporte un soutien majeur aux producteurs locaux, améliore l’accessibilité et le lien social sur les territoires. CoopCircuits contribue également à l’amélioration des logiciels open source servant de socle à la mise à disposition de portails de gestion numérique.
      • Prix du développement commercial : AXELOR obtient le prix du développement commercial pour sa forte croissance, et son positionnement actuel en tant qu’éditeur reconnu dans la communauté open source. Avec un business model clair basé sur la mise à disposition en open source de son ERP complet et sur l’accompagnement et les services, AXELOR est présent dans un grand nombre de secteurs variés et bénéficie d’une forte présence à l’international (50 employés à l’étranger et 60 en France). L’entreprise affiche d'importantes perspectives en 2022.
      • Prix du service public engagé : Pour sa première année d’existence, le prix du service public engagé est décerné au Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse / Direction du Numérique pour l’Éducation, et en particulier à la sous-direction du Socle Numérique pour son projet « Service souverain et responsable de visioconférences ». Ce projet a permis le déploiement massif du logiciel Big Blue Button (BBB) à l’échelle du Ministère, et a déclenché divers partenariats technologiques notamment avec l’ESN ARAWA. D’autres administrations ont ensuite manifesté le souhait de bénéficier du travail réalisé (DGESIP pour l’Enseignement Supérieur par exemple). Ce projet a ainsi apporté une réponse à la crise sanitaire en ayant recours à une infrastructure élastique sur un cloud souverain et en développant un service responsable en regard de la sobriété numérique et énergétique.
      • Prix Européen (en collaboration avec l’APELL) : SUSE obtient le premier prix Européen décerné, d’une part pour son succès commercial indéniable et son implication active dans la communauté. Avec un nombre d’employés dépassant les 2000 personnes dans le monde, un taux de croissance à deux chiffres, un demi milliard de CA et la plus grande introduction en bourse d’entreprises IT en Europe en 2021, SUSE est un exemple de réussite commerciale basée sur le modèle open source. L’entreprise collabore avec de nombreux partenaires et met en avant la philosophie open source pour créer un cercle vertueux. SUSE tire ainsi parti des contributions de la communauté qui, à son tour, lui permet de créer des produits meilleurs, plus stables qui profitent à la fois aux clients de SUSE et à la communauté open source. SUSE Linux Enterprise Server 15 SP2 est par ailleurs certifié EAL 4+ level.
      • Prix spécial du jury  : Le prix spécial du jury 2022 est décerné à l’entreprise Cerberus-testing pour sa plateforme d’automatisation de tests. Ce projet, développé avec peu d’employés directs a su déployer avec succès le modèle open source, avec 40 contributeurs et une communauté dynamique organisant des évènements réguliers. Il bénéficie d’un grand nombre de téléchargements (environ 55 % de croissance entre 2021 et 2022), témoignage de la rupture technologique apportée par la solution par rapport aux concurrents, en particulier sur la couverture complète du cycle de vie logicielle et l’étendue des tests réalisables. Le jury a par ailleurs apprécié la qualité et l’intérêt du cas d’usage de la solution par La Redoute.

      Organisé par le CNLL (Union des Entreprises du Logiciel Libre et du Numérique Ouvert) pour la 6e édition, ce concours vise à récompenser les entreprises et entrepreneurs ainsi que les projets et associations qui contribuent par leurs actions au développement du logiciel Libre et de l’Open Source. Les candidats ayant des objectifs clairs sur l’utilisation et la contribution à des projets et outils open source sont particulièrement récompensés. Pour cette 6e édition, pas moins de 35 dossiers ont été soumis, démontrant le dynamisme de l’écosystème open source. Les vainqueurs ont été désignés par un jury composé à la fois de personnalités de l’écosystème open source, de membres d’associations régionales membres du CNLL et de quelques gagnants de l’édition précédente. Ce jury est modifié chaque année.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Revue de presse de l'April pour la semaine 45 de l'année 2022

      16 novembre, 2022 - 14:37

      Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l'April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l'April.

      Fedora Linux 37 est sortie

      16 novembre, 2022 - 09:53

      En ce mardi 15 novembre, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la version Fedora Linux 37.

      Fedora Linux est une distribution communautaire développée par le projet Fedora et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora Linux peut être vu comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

      Fedora garde un rôle central dans le développement de ces nouveautés via le développement en amont. En effet, les développeurs de la distribution contribuent également directement au code d’un certain nombre de logiciels libres contenus dans la distribution, dont le noyau Linux, GNOME, NetworkManager, PackageKit, PulseAudio, Wayland, systemd, la célèbre suite de compilateurs GCC, etc. Cliquez ici pour voir l’ensemble des contributions de Red Hat.

      Cela a été aussi abordé dans une série d'articles ici, et par ici encore.

      Sommaire Expérience utilisateur

      Passage à GNOME 43. Le menu principal bénéficie d'une refonte importante, les informations ne sont plus affichées sous forme de liste mais plutôt sous la forme de boutons à états. Par ailleurs des boutons pour prendre une capture d'écran ou basculer du mode sombre au mode clair font leur apparition à cet endroit. Il est également possible de changer de périphérique audio par ce menu (par exemple passer du casque à l'enceinte), rendant inutile les extensions qui fournissaient cette fonctionnalité par le passé.

      Plus d'applications passent à la bibliothèque graphique GTK 4, comme Fichiers, Carte, Builder ou Console. Cela améliore l'intégration avec le reste du système et tire profit de l'ensemble des changements de cette bibliothèque, comme une meilleure prise en charge du mode sombre.

      Le navigateur de fichiers bénéficie de nombreux changements. L'affichage est enfin adaptatif, l'affichage par défaut affiche ou non des widgets suivant l'espace disponible à l'écran. Les menus ont été entièrement réorganisés pour être plus pratiques à l'usage pendant que les résultats d'une recherche affichent mieux l'emplacement des fichiers dans l'arborescence. La fonctionnalité ouvrir avec permet de garder en mémoire l'application par défaut pour un type de fichier considéré. La fenêtre des propriétés d'un fichier a été également entièrement redessinée pour être plus claire.

      Le Calendrier bénéficie d'un menu contextuel pour afficher les événements à venir et a une nouvelle palette de couleurs pour son interface. Contacts permet d'importer ou d'exporter des données sous le format standard vCard. Le client VOIP nommé Appels démarre plus rapidement, et gère les appels chiffrés.

      Dans le panneau de configuration, un nouveau menu situé dans la partie confidentialité précise l'état de sécurité de votre machine : si votre processeur est affecté par des bogues matériels corrigés ou non par votre noyau, si vos firmwares comme l'UEFI ont des mises à jour ou failles de sécurité connues, etc.

      Il est possible de convertir n'importe quelle page web en application web qui s'intègre dans le menu de GNOME. Il suffit avec le navigateur Web de GNOME d'installer le site comme une application web pour cela.

      L'environnement de bureau LXQt est proposé à la version 1.1.0. Cette version propose une meilleure intégration de son navigateur de fichiers avec les autres logiciels comme Firefox ou Chrome par la mise à disposition de l'interface DBus org.freedesktop.FileManager1 permettant de l'appeler lors de l'ouverture ou de l'enregistrement d'un fichier. La navigateur de fichiers dispose également d'un dossier fichiers récents. De nombreux nouveaux thèmes et fonds d'écran sont proposés, avec une meilleure intégration avec le thème Qt Fusion. Il est possible de configurer le ratio d'affichage pour la session. Dans la barre de statut, l'affichage de l'icône de batterie permet aussi d'afficher le pourcentage de charge.

      Le logiciel de chat audio Mumble 1.4 est également mis à jour. Pour l'occasion, Fedora active l'intégration avec Pipewire pour le son, mais aussi renomme le paquet murmur en mumble-server pour mieux correspondre au choix du projet officiel. De même le fichier de configuration passe de /etc/murmur/murmur.ini à /etc/murmur.ini. Sinon le projet Mumble propose de son côté un nouveau système de plugins plus complet et qui permet l'installation ou la mise à jour de ceux-ci n'importe quand. Un module de recherche fait son apparition pour retrouver un utilisateur ou un canal de discussion. Une nouvelle petite fenêtre fait son entrée en scène pour faciliter l'identification du locuteur et savoir sur quel canal il s'exprime sans avoir besoin d'utiliser l'affichage du client en entier. Les messages textes peuvent être rédigés avec le formatage Markdown ou encore l'audio est maintenant en stéréo de bout en bout. L'utilisateur peut configurer des surnoms à chaque interlocuteur pour faciliter la reconnaissance des autres utilisateurs.

      Le répertoire /sysroot devient en lecture seule pour les images Fedora Silverblue, Kinoite et IoT. Pour l'image IoT, uniquement les nouvelles installations sont concernées, pour les autres les installations existantes auront aussi ce changement. Cela permet en effet d'améliorer la robustesse du système, notamment en empêchant le ré-étiquetage de SELinux qui pouvait casser le système faute de politique adéquate fournie.

      Possibilité de tester le nouvel installateur Anaconda basé sur des technologies Web, sur des images dédiées. Anaconda repose sur la bibliothèque PatternFly pour la conception de l'interface et tire profit de ce qui a été développé à ce sujet pour le logiciel Cockpit. L'idée est de favoriser un affichage plus adaptatif aux différentes tailles d'écran ou un affichage distant. En effet l'installation via le protocole VNC était plutôt lent et décevant, en particulier sur des machines ayant des caractéristiques techniques très limitées. L'écriture de tests notamment d'affichage est simplifiée ce qui améliore la maintenance sur le long terme.

      Création d'une image disque KVM pour faciliter l'usage de Fedora Server dans un environnement virtualisé. L'image repose sur les mêmes composants que l'image classique, si ce n'est le support matériel en moins. Par conséquent l'installation d'une Fedora peut prendre 2 minutes au lieu de 30 minutes pour une nouvelle machine virtuelle.

      Gestion du matériel

      L'architecture ARMv7 n'est plus prise en charge. Aussi dénommée arm32 ou armhfp, c'était la dernière architecture 32 bits pleinement supportée par Fedora, i686 n'ayant que quelques paquets et non une image complète depuis plusieurs versions maintenant. La prise en charge a été supprimée pour des raisons de maintenance, de nombreuses optimisations activées pour Fedora généraient des problèmes pour cette architecture. En particulier, l'édition de lien pour les gros logiciels de cette cible devenait délicate faute de mémoire vive adressable par processus. Il y avait trop peu d'utilisateurs de cette architecture pour justifier autant de ressources et de contraintes, ressources qui seront allouées pour le reste du projet.

      Prise en charge officielle de la carte Raspberry Pi 4. Elle a tardé à être proposée pour cause de manque de support matériel par le noyau et mesa entre autres. La carte graphique V3D GPU gère OpenGL-ES et Vulkan, le module Raspberry Pi CM4 est également supporté. Le wifi et le décodage vidéo accéléré matériellement ne sont pour le moment pas proposés.

      Prise en charge du nouveau standard Device Onboarding pour améliorer la sécurité des machines IoT. Cette norme ouverte élaborée par des industriels dont ARM et Intel permet de s'affranchir de l'écriture de mots de passe en dur et partagés nativement par l'usage du module matériel TPM pour la sauvegarde des données d'identification, l'usage de Secure Boot pour éviter l'usage de systèmes non certifiés ou d'une API d'authentification commune. Cette norme permet d'être facilement employée en production pour des millions de machines sans devoir recourir à de trop nombreuses opérations manuelles ou par l'usage de données d'identification communes.

      Par défaut sur l'architecture x86_64 avec un BIOS, le système de partition GPT sera employé plutôt que son ancêtre MBR. Une partition biosboot devient nécessaire à l'installation de Fedora pour sauvegarder cette table sur ces systèmes. Il permet d'améliorer la prise en charge des systèmes BIOS avec une procédure d'installation plus unifiée entre UEFI et BIOS. À plus long terme, cela pourrait permettre l'émulation UEFI ou encore une conversion BIOS vers UEFI pour les machines gérant les deux modes.

      L'image boot.iso pour systèmes BIOS utilise GRUB2 au lieu de syslinux comme chargeur de démarrage. En effet le projet syslinux n'est plus maintenu. Cela simplifie également la création et le test des images, n'ayant plus de composant spécifique à certaines installations à ce niveau. La maintenance sera également plus aisée car l'équipe de Fedora pourra utiliser le travail de l'équipe de GRUB plutôt que de maintenir syslinux à bout de bras pour ces machines.

      Les paquets pour jdk 8, 11, 17 et 18 n'ont plus de paquets pour l'architecture i686. En effet le projet OpenJDK ne gère plus cette architecture, la maintenance en devient difficile pour Fedora, le compilateur JIT est par exemple assez bogué. Corriger cela devenait difficile et ce pour assez peu d'utilisateurs en fin de compte.

      Gros nettoyage dans les paquets orphelins i686 qui sont supprimés des dépôts. En lien avec le paragraphe précédent, conserver les paquets i686 consomme beaucoup de ressources que ce soit pour la maintenance des paquets comme pour leurs compilations. Enfin, de plus en plus de logiciels ne gèrent plus vraiment cette architecture matérielle, faute d'utilisateurs et de développeurs motivés.

      Comme pour l'abandon de ARMv7, le manque de mémoire vive adressable par processus pose problème pour certaines compilations. Cependant, contrairement à ce dernier, l'abandon n'est pas encore complet pour garder la prise en charge des logiciels purement i686 comme WINE et Steam et de certaines applications et bibliothèques dites multilib. Les suppressions de prise en charge futures de i686 paquet par paquet ne seront plus annoncées, en dehors de l'abandon complet de cette architecture. Un jour peut être.

      Internationalisation

      Les langues additionnelles de Firefox sont dans un nouveau paquet dédié firefox-langpacks avant de passer à un paquet par langue comme effectué pour LibreOffice il y a des années déjà. En tant que dépendance faible, ce paquet reste installé par défaut mais peut être supprimé sans contraintes. Ces langues prennent en effet beaucoup de place (50 Mio au regard de 210 Mio pour le reste de Firefox). Plus tard il pourra passer au système reposant sur les langpacks avec un paquet par langue comme déjà effectué pour d'autres projets pour n'installer que les langues nécessaires à l'utilisateur et gagner davantage de place et de bande passante.

      Mis à jour de IBus 1.5.27. La commande ibus restart relance le démon IBus de GNOME, tandis que la commande ibus im-module permet de vérifier la valeur associée à gtk-im-module pour s'assurer que ibus est bien configuré pour les logiciels reposant sur la bibliothèque graphique GTK. L'outil ibus-setup permet aussi de configurer un thème, particulièrement utile pour les environnements ne reposant pas sur la bibliothèque GTK.

      Mis à jour de ibus-libpinyin 1.13. La méthode d'entrée Intelligent Pinyin a une meilleure prise en charge de l'anglais, en suggérant des mots anglais s'il y a une correspondance, et des tables de correspondance personnalisées.

      Amélioration de la prise en charge des polices de caractères de la langue perse. Jusqu'ici la police de caractères était DejaVu pour cette langue ce qui était bien, mais avec la migration de nombreuses langues vers les polices Noto et Droid, la cohérence de l'affichage du perse avec d'autres langues n'était plus là. Depuis de nouvelles polices libres gérant le perse sont apparues, la police Vazirmatn devient celle par défaut, et d'autres ont été ajoutées pour ceux qui le souhaitent.

      Administration système

      Toutes les unités de systemd seront activées ou désactivées selon leur configuration preset lors du premier démarrage d'une image de Fedora. Cela ne concerne pas les démarrages après l'installation via Anaconda par exemple. Cela revient à exécuter la commande systemctl preset-all --preset-mode=full, avant la commande employée était systemctl preset-all --preset-mode=enable-only qui comme son paramètre l'indique, ne pouvait qu'activer des unités ainsi. L'intérêt est qu'une image CoreOS peut installer sa propre unité qui sera activée dès le premier démarrage, si l'unité a configuré le champ preset. Cela rend aussi le comportement de Fedora dans ce cas de figure plus simple à comprendre car la règle est uniforme. Cela incite également les administrateurs systèmes à configurer ce champ des unités et à s'en servir pour leurs propres besoins.

      Le nom d'hôte de secours est localhost au lieu de fedora pour les éditions CoreOS, IoT, Cloud et Server. Ce nom d'hôte est celui employé quand les autres méthodes (type configuration locale, DHCP ou DNS inversé) ne la définissent pas. Une mise à jour de systemd pour Fedora 33 avait fait l'opération inverse, avec la conséquence que de nombreux outils reposaient sur localhost comme nom d'hôte pour identifier les systèmes non configurés. Ce nom étant effectivement un nom trop basique et commun pour être une vraie valeur exploitable en production. L'objectif est de rétablir ce comportement afin de ne pas courir après les bogues et des correctifs manuels pour chaque logiciel concerné.

      L'étiquetage des contextes SELinux est maintenant parallélisé. Cette opération va lancer un fil d'exécution par processeur détecté sur la machine automatiquement, selon les cas cela peut améliorer la vitesse de l'opération jusqu'à 18 fois. L'étiquetage se produit au prochain redémarrage après avoir passé SELinux de l'état désactivé à l'état activé ou après exécution de la commande fixfiles onboot. Si vous souhaitez changer le nombre de processus, vous pouvez exécuter la commande fixfiles -T 0 onboot, la valeur 0 signifiant tous les processeurs de la machine, les autres valeurs signifient le nombre de fils d'exécution souhaité.

      La gestion des paquets passe par la nouvelle version de RPM 4.18. Un nouveau module de prise en charge des signatures OpenPGP utilise Sequoia-PGP, écrit en Rust. Ce module sera activé par défaut dans Fedora 38. La restauration des permissions avec l'option --restore est plus robuste et sécurisée, en particulier concernant les liens symboliques. Il propose également un shell interactif pour les macros via 'rpmspec --shell' et en Lua avec 'rpmlua'.

      Pour plus de sécurité, tous les fichiers fournis par un paquet RPM sont signés. Il exploite les capacités du noyau nommées Linux Integrity Measurement Architecture, afin de définir des politiques de sécurité pour par exemple n'exécuter que les fichiers avec la bonne signature. Ou de vérifier tous les fichiers sauf ceux dans /var, ou encore ne vérifier la signature que des shells.

      Fedora ne propose cependant aucune politique par défaut pour laisser l'utilisateur libre de s'en servir ou pas, histoire de ne pas lui ajouter des contraintes trop fortes. L'édition IoT aura par contre des exemples de politiques adaptées à des cas d'usage pour simplifier le travail, car le contexte s'y prête plus. L'intégration avec l'outil Keylime est également un plus pour cette édition.

      Le paquet rpm-plugin-ima doit être également installé pour s'en servir. La taille des paquets est en légère hausse par conséquent, mais sur un ensemble de 450 Mio de paquets RPM installés, le surplus de données est d'environ 1% soit 5 Mio ce qui est assez faible.

      Fedora Workstation par défaut embarque le paquet whois au lieu de jwhois. Ce dernier n'est en effet plus activement développé, et a plus d'erreurs sur certains noms de domaines qui pouvaient nécessiter de changer la configuration à la main de l'outil.

      Première étape pour le renforcement par défaut de la politique de sécurité manipulée via l'outil update-crypto-policies. Ce changement, en lien avec ce qui a été introduit par Fedora 28 puis 33 met à disposition une nouvelle règle optionnelle qui deviendra effective par défaut pour Fedora 39 seulement. Elle vise à mettre fin à l'algorithme de hashage SHA-1 dans les protocoles de chiffrement ou de signatures car il est considéré comme non sûr. De fait aussi l'usage des protocoles TLS 1.0 et 1.1 ne seront plus possibles dans les bibliothèques et logiciels concernés.

      Vous pouvez tester l'impact potentiel dès maintenant via la commande :

      # update-crypto-policies --set TEST-FEDORA39

      Et revenir aux règles par défaut via la commande :

      # update-crypto-policies --set DEFAULT

      Notons qu'il faut redémarrer les applications pour en voir les effets.

      Le paquet openssl1.1 est marqué comme déprécié en vue d'une suppression pour F38 ou F39. Plus aucun nouveau paquet ne sera admis avec une telle dépendance, la bibliothèque devant ne plus être maintenue officiellement en 2023.

      Le paquet gettext est séparé en deux en gettext et gettext-runtime pour alléger la taille minimale du système d'environ 4,7 Mio.

      Mise à jour du serveur DNS BIND 9.18. Il prend en charge le protocole DNS over TLS et DNS over HTTPS que ce soit comme source ou pour résoudre les noms de domaine ce qui améliore la confidentialité de ces requêtes.

      Mise à jour du gestionnaire de stockage Stratis 3.2.0. Les utilisateurs ont la possibilité d'arrêter ou de démarrer un ensemble de stockage sans détruire les métadonnées associées.

      Développement

      Mise à jour de la chaîne de compilation GNU avec glibc 2.36 et binutils 2.38. Les deux apportent la prise en charge complète de l'information DT_RELR _ dans le format ELF pour la relocalisation aléatoire du code en mémoire. La glibc apporte la prise en charge de nombreuses fonctions spécifiques au noyau Linux dont la nouvelle API liée à l'appel système _mount. Il est également possible de supprimer les requêtes AAAA du résolveur DNS intégré via l'option no-aaaa à des fins de test, ce qui implique tous les appels à la fonction getaddrinfo.

      Pour binutils, les extensions pour l'architecture ARM v8.7-a, v8.8-a, v9-a, v9.1-a, armv9.2-a et armv9.3-a sont prises en charge de même que plus de registres systèmes pour cette architecture.

      La chaîne de compilation LLVM a aussi son lot de mises à jour avec sa 15e version. Comme pour binutils plus haut, LLVM étend sa prise en charge des extensions ARM jusqu'à arm9.2-a. Il implémente pour l'architecture x86 l'option de GCC -fzero-call-used-reg pour réinitialiser les registres au retour d'une fonction pour éviter certaines attaques. L'organisation d'une structure en C peut être aussi réordonnée via l'attribut randomize_layout pour éviter également certaines attaques possibles. La prise en charge des normes OpenMP 5.1, C2X, C++20 et C++2b s'améliore. Debuginfod dispose également de son propre serveur HTTP.

      Coup de Boost pour la version 1.78 de la bibliothèque C++. Outre les corrections nombreuses et habituelles, cette version fournit deux nouvelles bibliothèques définies uniquement dans leurs en-têtes : Lambda2 et Describe pour les projets compatibles C++14 et supérieur. La première permet de définir des lambdas avec des expressions simples sans utiliser la syntaxe usuelle de C++. Tandis que la seconde permet de décrire les énumérations, structures et autres classes et récupérer ces informations à travers des macros spécifiques.

      Le langage Go fonce vers sa version 1.19. Le modèle mémoire évolue pour suivre celui des langages C, C++, Java, JavaScript, Rust et Swift. Le compilateur utilise une table de branchements pour les architectures arm64 et x86_64 pour les longs switch avec beaucoup d'entiers ou de chaînes de caractères pour gagner en performance, jusqu'à 20%. Lors de l'exécution, une limite de mémoire maximale est définie pour limiter l'entrée en scène du ramasse miette et améliorer les performances dans de nombreux scénarios.

      La branche Node.js 18.x devient celle de référence. Les versions 16.x et 14.x restent disponibles en parallèle. Le moteur V8 est mis à jour dans sa version 10.1 tout comme la bibliothèque llhttp vers 6.0.7. Il met à disposition à titre expérimental l'API Web Streams ou encore Test Runner module pour faciliter la création de tests qui tournent un résultat au format TAP. Les temps d'attente par défaut passent à 6 secondes pour recevoir une entête HTTP complète, et 5 minutes pour recevoir une requête entière d'un client.

      Le langage Perl bénéficie de sa version 5.36. Le langage peut gérer les caractères Unicode 14.0. Il est possible de vérifier si une valeur est un booléen avec la fonction is_bool(). Il introduit quelques changements considérés comme expérimentaux, comme l'itération sur plusieurs variables, ou le nouveau module nommé builtin pour faire référence aux fonctions fournies par l'interpréteur lui même. Les traitements d'exception peuvent accueillir le mot clé finally, lui aussi à titre expérimental.

      Alors que le langage Python rampe vers sa version 3.11. Cette version apporte une amélioration significative des performances dans le cadre du projet CPython faster, de l'ordre de 10 à 60% de mieux. Il est possible de définir des groupes d'exception. L'interpréteur renvoie quant à lui des messages d'erreurs plus précis pour localiser l'origine exacte de l'erreur dans le code plutôt que juste le numéro de ligne dans un fichier.

      Le langage Erlang dispose d'une 25e mise à jour. Le compilateur à la volée prend en charge l'architecture ARM64 ce qui améliore les performances pour celle-ci. Il peut d'ailleurs utiliser les informations provenant de gdb ou de perf pour améliorer la localisation des erreurs.

      Pendant que Haskell GHC (le compilateur Haskell) 8.10.7 avec sa suite Stackage LTS 18.28 sont disponibles qui corrigent de nombreux bogues.

      L'éditeur de texte Emacs passe à la version 28.1. Il peut compiler nativement les fichiers Lisp ce qui peut améliorer les performances pour de nombreuses fonctionnalités du logiciel. L'affichage des emoji a été grandement amélioré, normalement compatible avec ceux d'Unicode 14.0. Parmi de nombreux autres changements, un nouveau système pour documenter les groupes de fonctions est également proposé.

      La bibliothèque libsoup version 3 fait son entrée dans Fedora. En parallèle sa 2e version est conservée pour des questions de compatibilité jusqu'à Fedora 39. Cette version propose nativement la prise en charge du protocole HTTP/2 tandis que celle de XML-RPC a été supprimée. De nombreux changements internes ont été effectués cassant la compatibilité ascendante, comme le passage de toutes les entrées / sorties sous la forme d'objets GIOStream pour plus d'uniformité.

      Mise à jour de la chaine de compilation pour Windows nommée MinGW. Cela permet de fournir l'accès à GCC 12 et aux outils binutils 3.28.

      Par ailleurs il utilise la bibliothèque OpenSSL 3e du nom qui est la nouvelle version de référence de la bibliothèque de Fedora pour des raisons de sécurité et de maintenance.

      Il bénéfice également de la cible UCRT (Universal C Runtime) en plus de MSVCRT (Microsoft Visual C++ Runtime), ce support étant recommandé depuis Windows 10. Par conséquent la prise en charge de C99 est aussi améliorée dans cet environnement, ou la prise en charge de UTF-8.

      Projet Fedora

      Fedora CoreOS devient une édition officielle. Elle rejoint ainsi les éditions Cloud, IoT, Server et Workstation, en conséquence elle sera plus mise en avant sur le site web et les bogues l'impactant seront mieux considérés avant la sortie d'une nouvelle version.

      Fedora Cloud Base redevient une édition officielle également. De même que pour CoreOS, elle retrouve ce statut qu'il avait perdu faute d'intérêts identifiés à une époque. Elle doit être complémentaire de Server et de CoreOS pour être utilisé dans des environnements virtualisés.

      La génération des images IoT se fait avec l'outil osbuild. L'objectif est d'utiliser la même plateforme que RHEL for Edge et ainsi redevenir un véritable projet en amont de celui-ci.

      Les paquets Python ont par défaut un shebang avec l'option -P activée. L'objectif est de retirer notamment /usr/bin/ de la variable sys.path'' ce qui peut engendrer des bogues gênants selon les fichiers présents dans le même répertoire notamment lors de l'importation des modules. Ce changement consiste en l'ajout de l'argument en question dans les macros RPM _%{py3_shbang_opts} et %{py3_shebang_flags}. Pour les paquets ayant un soucis avec ce changement, il est possible de rétablir le comportement précédent en invoquant la macro %undefine_py3_shebang_P.

      Python Dist RPM fourni uniquement des noms normalisés selon la PEP 503. Ainsi par exemple sous Fedora 36, le paquet python3-ruamel-yaml peut être défini sous la forme python3dist(ruamel-yaml) ou python3dist(ruamel.yaml) alors que dorénavant uniquement le premier est possible. Cela rend les noms plus cohérents avec notamment ce qui est utilisé dans l'écosystème Python.

      Ajout d'une nouvelle cible ELN-extras pour étendre les fonctions de ELN et améliorer EPEL. EPEL peut être résumé comme une collection de paquets supplémentaires pour RHEL qui se base essentiellement sur le contenu des dépôts de Fedora. ELN est quant à lui une compilation de Fedora Rawhide (la version en développement continue) comme une RHEL pour tester les procédures de génération des images. Le but du changement ici est, contrairement au contenu de ELN qui est essentiellement décidé par Red Hat, ici le contenu serait indépendant et plus ouvert à l'extérieur. Cela donnerait la possibilité de tester d'autres choses dans la procédure de compilation de RHEL, avant que cela n’atterrisse dans CentOS Stream par exemple. Cela réduirait également le délai pour fournir une nouvelle version de EPEL (pour RHEL 10 par exemple) car on pourrait tester la compilation des paquets EPEL plus tôt.

      La communauté francophone L'association

      Borsalinux-fr est l'association qui gère la promotion de Fedora dans l'espace francophone. Nous constatons depuis quelques années une baisse progressive des membres à jour de cotisation et de volontaires pour prendre en main les activités dévolues à l'association.

      Nous lançons donc un appel à nous rejoindre afin de nous aider.

      L'association est en effet propriétaire du site officiel de la communauté francophone de Fedora, organise des évènements promotionnels comme les Rencontres Fedora régulièrement et participe à l'ensemble des évènements majeurs concernant le libre à travers la France principalement.

      Si vous aimez Fedora, et que vous souhaitez que notre action perdure, vous pouvez :

      • Adhérer à l'association : les cotisations nous aident à produire des goodies, à nous déplacer pour les évènements, à payer le matériel ;
      • Participer sur le forum, les listes de diffusion, à la réfection de la documentation, représenter l'association sur différents évènements francophones ;
      • Concevoir des goodies ;
      • Organiser des évènements type Rencontres Fedora dans votre ville.

      Nous serions ravis de vous accueillir et de vous aider dans vos démarches. Toute contribution, même minime, est appréciée.

      Si vous souhaitez avoir un aperçu de notre activité, vous pouvez participer à nos réunions hebdomadaires chaque lundi soir à 20h30 (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-meeting-1 sur Libera). Pour plus de convivialité, nous avons mis en place également une réunion mensuelle le premier lundi du mois à la même heure en visio-conférence sur Jitsi.

      L'association sera également représenté par Emmanuel Seyman lors du Capitole du Libre à Toulouse le 19 et 20 novembre.

      La documentation

      Depuis juin 2017, un grand travail de nettoyage a été entrepris sur la documentation francophone de Fedora, pour rattraper les 5 années de retard accumulées sur le sujet.

      Le moins que l'on puisse dire, c'est que le travail abattu est important : près de 90 articles corrigés et remis au goût du jour.
      Un grand merci à Charles-Antoine Couret, Nicolas Berrehouc, Édouard Duliège, José Fournier et les autres contributeurs et relecteurs pour leurs contributions.

      L'équipe se réunit tous les lundis soir après 21h (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-doc-fr sur Libera) pour faire progresser la documentation par un travail collaboratif. Le reste de la semaine cela se passe sur le forum.

      Si vous avez des idées d'articles ou de corrections à effectuer, que vous avez une compétence technique à retransmettre, n'hésitez pas à participer.

      Comment se procurer Fedora Linux 37 ?

      Si vous avez déjà Fedora Linux 36 ou 35 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers Fedora Linux 37. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

      Autrement, pas de panique, vous pouvez télécharger Fedora Linux avant de procéder à son installation. La procédure ne prend que quelques minutes.

      Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

      De plus, pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons aussi de lire au préalable les bogues importants connus à ce jour pour Fedora Linux 37.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur

      Conférence : Capitole du Libre - 19-20 novembre à Toulouse

      16 novembre, 2022 - 07:53

      Week-end dédié au logiciel libre et à la culture libre en Occitanie, le Capitole du Libre pour sa neuvième édition se déroule à l’ENSEEIHT, en centre‐ville de Toulouse (INP-ENSEEIHT). D’accès libre et gratuit, l’entrée est possible le samedi à partir de 9h30 jusqu’à 22h30 et le dimanche de 9h30 jusqu’à 16h30. À travers des conférences et des ateliers pour les experts et le grand public, vous pourrez découvrir ou approfondir des domaines techniques ou des actualités relatives au numérique. En 2019, l’événement a accueilli 1500 participants.

      Keynotes

      Plusieurs keynotes et tables rondes avec des intervenants prestigieux sont organisées tout le week-end.
      La souveraineté numérique sera le sujet de la table ronde du samedi à 19h.
      Plusieurs intervenants seront présents:

      Conférences

      Autour de thématiques techniques : C++, développement Web, embarqué, DevOps ; de logiciels libres de création graphique et multimédia ; de jeux libres ; d’enjeux du logiciel libre dans la société et des communautés.

      Ateliers

      Venez découvrir le logiciel libre lors d’ateliers avec des experts pour vous assister.

      Adoptez le logiciel libre

      Venez-vous faire aider pour installer Linux, pour corriger les problèmes avec votre Linux ou pour toutes les questions autour du logiciel libre. Un atelier permanent est là pour ça tout le week-end.

      Village associatif

      Retrouvez les associations qui œuvrent pour le logiciel libre : Framasoft, April, Mozilla, Debian, Toulibre…

      Cocktail

      Un moment de convivialité le samedi soir avec intervenants, organisateurs et public.

      Entrée

      L’entrée à l’événement est libre et gratuite !

      LAN Party

      Venez jouer avec vos ami·e·s à des jeux libres.

      Food Truck

      Pour vous restaurer, des food trucks sont à votre disposition les midis sur le site.

      Boutique de Goodies !

      Repartez avec un t-shirt de l’événement. Les ventes permettent de financer le Capitole du Libre.

      Télécharger ce contenu au format EPUB

      Commentaires : voir le flux Atom ouvrir dans le navigateur