Agrégateur de nouvelles

Lyon: Mapathon Missing Maps Validation, Le jeudi 28 septembre 2017 de 19h15 à 22h00.

l'Agenda du Libre - 28 septembre, 2017 - 21:15

Venez nous aider à cartographier sur OpenStreetMap, la carte du monde collaborative et libre au cours d'un mapathon!

CartONG et l'Atelier des médias, vous invitent à un mapathon Missing Maps spécial VALIDATION

Vous êtes évidemment bienvenu si vous souhaitez tout simplement découvrir OSM et la contribution..

L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin.

En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes.

L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise. 

MAPATHON SPECIAL VALIDATION

A l'occasion de ce prochain mapathon à Lyon nous proposons de vous former à la validation ! Vous avez déjà participé à un mapathon et appris à contribuer ?

Maintenant apprenez à valider ! La validation est l'étape de correction et de vérification qui permet de s'assurer que la carte a bien été faite en suivant les instructions du projet, et sans erreurs.

Le principe est simple, on retourne sur les carrés marqués comme complétés, et on corrige/ajuste les contributions avant de marquer le carré comme validé !

Cette étape est indispensable pour finir un projet Missing Maps.

Lors de ce mapathon spécial apprentissage à la validation, nous vous présenterons les erreurs courantes à corriger, et nous vous aiderons à résoudre les conflits qui apparaissent dans la base de données.

Pensez à installer JOSM avant de venir au mapathon !

Le programme de la soirée
  • 19h15 : accueil des participants
  • 19h20 : Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps et du déroulement de la soirée
  • 19h30 : Formation à la validation
  • 19h40 : Cartographions !

Lightning Talks 

  • 22:00: Fin du mapathon
OÙ?

L' Atelier des Médias nous accueille gracieusement pour cet événement, nous les en remercions !

Venez nombreux, et n'oubliez pas votre ordinateur portable, et souri(re)s !

Riedisheim: Présentation de Linux et des Logiciels Libres, Le jeudi 28 septembre 2017 de 19h00 à 22h00.

l'Agenda du Libre - 28 septembre, 2017 - 21:00

Au sein de la réunion de lancement du Club Informatique de l'ASCAR de Riedisheim, la MJC du Cheval Blanc de Wintzenheim présentera son activité Linux et les Logiciels Libres qui aura lieu tous les deux jeudis soirs à 19h.


Lors de cette présentation, nous répondrons à toutes les questions que vous pourrez vous poser au sujet de cette activité et bien sûr des Logiciels Libres.

Peymeinade: Install-Party GNU/Linux, Le jeudi 28 septembre 2017 de 19h00 à 21h00.

l'Agenda du Libre - 28 septembre, 2017 - 21:00

Désormais tous les 4èmes Mercredi du mois, Clic Ordi et Linux Azur vous proposent une install-party ouverte à tous et gratuite.

  • Découvrez un monde rempli de Papillons, licornes, mais surtout de manchots !
  • Plus besoin de se soucier des virus et autres logiciels malveillants.
  • Le support de Windows Vista s'arrête dans un an, et les principaux logiciels ont déjà arrêté leurs mise à jour, réagissez !
  • Ramenez vos ordinateurs obsolètes et donnez leur une seconde vie.

Nous aimerions développer autour de Handy-Linux (et de sa future mouture avec Debian-Facile) afin de répondre à des besoins simples pour des personnes difficiles à former et pouvant se retrouver en fracture numérique).

Nous sommes ouvert à tout, y compris à la bidouille sur l'atelier avec le fer à souder.

Organisé conjointement par http://clic-ordi.com/fr et https://www.linux-azur.org

Challans: Permanence Linux, Le jeudi 28 septembre 2017 de 18h00 à 20h00.

l'Agenda du Libre - 28 septembre, 2017 - 20:00

Chaque dernier jeudi du mois, Linux Challans vous donne rendez-vous à l'Albanera Café, 17 rue du Général Leclerc 85300 Challans.

Nous vous proposons lors de ces rendez-vous mensuels d'échanger autour du Libre, des conseils ou une assistance technique.

Vous pouvez venir pour vous faire aider, ou aider, à installer et paramétrer une distribution GNU/Linux de votre choix ou des logiciels libres sur votre ordinateur.

Recommandations:

  • Sauvegardez vos données avant de venir.
  • Libérez de la place sur le disque dur (20 Go minimum) et défragmentez Windows si vous voulez le conserver.
  • Nous prévenir de votre passage via la messagerie.

Vous pouvez aussi venir pour une première prise d'informations et de contacts.

Nous vous attendons toujours plus nombreux !

Lyon: Open Street Map: initiation à la cartographie libre, Le jeudi 28 septembre 2017 de 13h30 à 15h30.

l'Agenda du Libre - 28 septembre, 2017 - 15:30

Open Street Map est un projet de cartographie libre dont le but est de rendre les données géographiques accessibles et utilisables par tous.

Cet atelier vous propose de réaliser votre propre carte interactive à l’aide d’outils libres et incroyablement simples.

Collecter des données dans un tableur, importer des coordonnées GPS, enrichir sa carte avec des images ou des vidéos: la cartographie numérique devient un jeu d’enfant.

Toulouse: Rencontre Tetalab, Le mercredi 27 septembre 2017 de 21h00 à 23h00.

l'Agenda du Libre - 27 septembre, 2017 - 23:00

Rencontre hebdomadaire des hackers et artistes libristes Toulousains.

Ouvert au public tous les mercredi soir.

Venez nombreux.

Toulouse: Rencontre OSM du groupe local de Toulouse et sa région, Le mercredi 27 septembre 2017 de 19h30 à 22h00.

l'Agenda du Libre - 27 septembre, 2017 - 21:30

Après un faux départ l'année précédente
le groupe local OSM toulousain redémarre!

Au sein de l'association Toulibre qui pourra nous accueillir au centre culturel bellegarde, nous donnerons un rythme mensuel à cette rencontre.

Donc première réunion:

Centre culturel Bellegarde à Toulouse
le mercredi 27 septembre à partir de 19h30

Nous y parlerons

  • d'openEventDatabase
  • de l'initiative de tetraNeutral pour un hébergement XXL des orthophotos (Merci à Laurent Guerby)
  • et d'autres points qui vous tiennent à coeur

Pour ceux qui souhaiteront participer régulièrement à cette réunion une adhésion à l'association TouLibre sera demandée.

Lyon: Comment construire son centre de console rétro, Le mercredi 27 septembre 2017 de 19h30 à 21h00.

l'Agenda du Libre - 27 septembre, 2017 - 21:30

Atelier gratuit de 19h30 à 21h00

Inscription obligatoire à epn@salledesrancy.com

 

L'EPN des Rancy (située au 249 rue vendôme, lyon 3) vous propose de (re)découvrir de vieilles consoles de jeux-vidéos et d’en faire profiter vos enfants ? C’est possible et pour pas cher avec un Raspberry Pi.


Cet atelier vous initiera à l’installation d’un centre de console retro, à sa configuration et à la mise en place de jeux pour en profiter seul, avec des amis ou en famille.


Cet atelier est ouvert à tous.

les dates : Session 1 : Mercredis 20 septembre, Mercredi 27 septembre, Mercredi 4 octobre 2017


Vous pouvez venir avec votre propre Raspberry Pi (sinon on vous le fournira) et vos manettes. Si vous ne possédez pas de manettes, il est aussi possible de jouer avec un clavier.

 

N'hésitez pas à venir nombreux.

Montpellier: Rencontres des Groupes OpenStreetMap OSM, Le mercredi 27 septembre 2017 de 19h00 à 22h00.

l'Agenda du Libre - 27 septembre, 2017 - 21:00

Ces rencontres mensuelles se veulent être des instants conviviaux pour faire un compte-rendu des activités du mois précédent, mais aussi pour présenter les opérations et rendez-vous à venir que proposent les groupes HérOSM et le Collectif des Garrigues. Naturellement, elles sont également ouvertes à tout public.

Si vous avez des propositions n’hésitez pas à compléter la page dédiée.

 Proposition de programme
  • En première partie de soirée, une initiation pour les débutants est prévue
  • Possibilité d’initiation à la contribution pour les débutants qui le désire
  • Préparation du dossier pour le budget de l’Opération Libre
  • Préparation de l’Opération Libre à Jacou
  • Travail sur les voies manquantes sur OSM (enjeu évident de géocodage d’adresses, comme celles fournies par SIRENE ou FANTOIR par exemple
  • Petit topo sur la saisie des noms de rues à partir des données cadastre/fantoir par département
  • Propositions au sujet du calcul d’itinéraire multimodal (auto, vélo, piéton) dans les futures discussions :
    • La pratique des cartoparties
    • Faut-il prioriser la cartographie de certains endroits (gares et arrêts de tram, par exemple) ?
  • Contributions libres
 Déroulement de la rencontre

Nous vous présenterons les projets en cours, nous vous vous proposerons de contribuer, faire de la production de données, puis nous passerons à un instant convivial sur la terrasse.
Comme d’habitude, chacun amène ce qu’il veut à manger et à boire pour un repas partagé.
N’oubliez pas vos ordinateurs portables pour la séance de saisie !

Le dernier mercredi de chaque mois :
Mercredi 27 septembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 25 octobre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 29 novembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 20 décembre 2017 de 19h00 à 22h00
Mercredi 24 janvier 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 28 février 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 28 mars 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 25 avril 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 30 mai 2018 de 19h00 à 22h00
Mercredi 27 juin 2018 de 19h00 à 22h00

Mercredi 27 septembre 2017 de 19h00 à 22h00
Le Faubourg - 15, rue du Faubourg de Nîmes, 34000 Montpellier

Tramway lignes 1, 2 et 4 arrêt Corum
GPS Latitude : 43.614186 | Longitude : 3.881404
Carte OpenStreetMap

Le dernier mercredi de chaque mois.

Rennes: CONFÉRENCE "Odoo, la gestion d'activité Open-Source", Le mercredi 27 septembre 2017 de 18h30 à 20h30.

l'Agenda du Libre - 27 septembre, 2017 - 20:30

Odoo est devenu en 10 ans le leader des logiciels de gestion Open-Source.
CAP LIBRE vous invite à découvrir ce que fait Odoo, mais aussi le projet, sa communauté, la success story...

A présent proposé en 2 versions, l'une Open-Source (communautaire), l'autre payante (entreprise), Odoo se distingue par son nombre revendiqué d'utilisateurs (2 millions en 2017) et le dynamisme de sa communauté de contributeurs.

AU PROGRAMME:

Dans cette présentation, nous verrons que la version communautaire bénéficie de nombreux modules complémentaires qui permettent d'adapter son usage d'Odoo en fonction de ses contraintes et de ses préférences.

Cette intervention de Eric Flaux, de la société Osiell, intégrateur Odoo depuis plus de 10 ans, sera suivie d'un échange informel autour d'un verre avec les membres de Caplibre.

Accès libre et gratuit, l'important c'est de s'INSCRIRE!

PLUS D'INFOS:
Ajouter cet événement à votre agenda: OpenAgenda
Nous contacter pour plus de précisions: contact@caplibre.fr 

Nous suivre sur twitter: @_Caplibre

Lille: Permanence associative Chtinux, Le mardi 26 septembre 2017 de 20h30 à 23h00.

l'Agenda du Libre - il y a 1 heure 22 min

Comme tous les derniers mardis de chaque mois, Chtinux vous propose sa permanence associative!

Nous vous attendons donc ce mardi 26 septembre, à 20H30 au Café Citoyen (Lille).

Cette manifestation conviviale est ouverte à tous. Vous pourrez y discuter joyeusement Logiciel Libre, de DIY, d'OpenData, chercher de l'aide technique ou proposer vos idées d'évènements... le tout autour de boissons bio-équitables, par exemple les bières « à façon », exclusivités du Café Citoyen!

Si vous venez avec votre ordinateur pour obtenir de l'aide, prévenez-nous en envoyant un courrier électronique à l'adresse: bonjour CHEZ chtinux POINT org

Accessible en métro (station République - Beaux Arts).
Une connexion Internet est disponible sur place.

Pour soutenir le Café Citoyen, nous vous demandons d'y acheter au minimum une consommation. Après avoir pris votre boisson au bar, vous pouvez nous rejoindre directement au 2ème étage.

Toulouse: QJELT, repas du Libre Toulousain, Le mardi 26 septembre 2017 de 20h00 à 23h00.

l'Agenda du Libre - il y a 1 heure 52 min

Le groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse Toulibre en collaboration avec Tetaneutral.net fournisseur d'accès internet et hébergeur libre proposent aux sympathisants de se retrouver l'un des mardis ou jeudis de chaque mois pour échanger autour des logiciels Libres, des réseaux libres, discuter de nos projets respectifs et lancer des initiatives locales autour du Libre.

Ce repas est ouvert à tous, amateurs de l'esprit du Libre, débutants ou techniciens chevronnés.

Ce Qjelt aura lieu le mardi 26 septembre 2017 à 20 heures, au restaurant Bois et Charbon situé au 64 rue de la Colombette à Toulouse. C'est à proximité de la place Saint Aubin accessible par le métro à la station Jean Jaurès (ligne A et B). Entrée/plat/dessert + 1/4 de vin à 19€50.

Pour des raisons de logistique, une inscription préalable avant la veille (dimanche minuit) est nécessaire sur cette page.

Important : Il est demandé de respecter ses engagements : si vous vous inscrivez, venez !

Brignoles: Réunion formations & débats, Le mardi 26 septembre 2017 de 18h30 à 23h00.

l'Agenda du Libre - il y a 3 heures 22 min

GULLIVAR (Groupe d’Utilisateurs de Logiciels Libres de l’Intérieur du VAR) vous invite à une soirée atelier / présentation qui aura lieu le mardi 26 septembre 2017, dès 18h30, en la salle des Saint Anges, chemin de San Sumian à Brignoles.

À partir de 19h30, ateliers proposés par Jérôme Décamps :

  • Information sur l’évolution du site.
  • Linux : Les commandes de base.

À partir de 20h30, ateliers proposés par Eric Rojas :

  • Outils bureautique LibreOffice

Cette soirée est ouverte à tous, adhérents et sympathisants.

Un accès haut débit (Ethernet & Wifi) est disponible pour la mise à jour et l’installation de distributions GNU/Linux.

 

Lyon: Créer une maquette de livre avec Scribus, Le mardi 26 septembre 2017 de 17h00 à 19h00.

l'Agenda du Libre - il y a 4 heures 52 min

Scribus est un logiciel de PAO libre et gratuit qui permet de réaliser tous types de documents: plaquettes, brochures, fanzines...

Explorez ses fonctionnalités en réalisant la maquette d'un livre.

Paris: Embedded Recipes, Le mardi 26 septembre 2017 de 09h30 à 17h30.

l'Agenda du Libre - il y a 12 heures 22 min

Première édition de la conférence, Embedded Recipes se propose d'adopter le même format que Kernel Recipes : une seule salle, une audience d'une centaine de personnes, ce qui laisse la part belle aux interactions entre participants et avec les intervenants.

Embedded Recipes propose une journée de conférences avec les développeurs qui propose aujourd'hui des solutions Open Source dans le domaine : infrastructure de build, couches basses ou applicatives, matériel, retours d'expérience, sécurité...

Parmi les intervenants prévus : Steven Rostedt, Neil Armstrong, Mylène Josserand, Olivier Crête, Christian Charreyre, Marc Kleine-Budde.

Inscriptions à partir du 31/08/2017 sur le site de la conférence.

Revue de presse de l'April pour la semaine 38 de l'année 2017

Linuxfr.org - 25 septembre, 2017 - 22:23

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Le Monde.fr] Lawrence Lessig: «Internet est la meilleure et la pire des technologies»

Par Claire Legros, le dimanche 24 septembre 2017. Extrait:

Peut-on réguler Internet? La question, devenue centrale dans les sociétés démocratiques connectées, était au cœur de la rencontre avec Lawrence Lessig au Monde Festival, dimanche 24 septembre.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/festival/article/2017/09/24/lawrence-lessig-internet-est-la-meilleure-et-la-pire-des-technologies_5190457_4415198.html

[Liberté Algérie] «Il y a un manque de culture numérique en Algérie»

Par Mohamed-Chérif Lachichi, le vendredi 22 septembre 2017. Extrait:

En prenant le parti de la vulgarisation et du partage informatique, la chaîne «Zenzla» s’intéresse aux logiciels libres et la protection de la vie privée. De même qu’elle aborde des sujets trés «Geek» comme les séries et autres jeux vidéo. Avec un soupçon d’accent annabi, la langue algérienne (Darija) sur la chaîne «Zenzla» est à l’honneur. Intrigués par cette démarche originale, mais aussi par le profil atypique du podcasteur, nous avons contacté l’animateur de «Zenzla» pour une interview qu’il a gentiment accepté.

Lien vers l'article original: http://www.liberte-algerie.com/magazine/il-y-a-un-manque-de-culture-numerique-en-algerie-277475

[Les Echos] Licences logicielles: la grogne monte

Par Jean-Paul Argudo, le jeudi 21 septembre 2017. Extrait:

Tandis que les usages évoluent, les pratiques relatives aux licences logicielles héritées du passé restent de mise. À l’heure du "tout numérique", les modèles de tarification reposant sur des métriques amenées à évoluer rapidement et drastiquement font peser sur les entreprises des risques aussi sévères qu’inutiles, puisqu’il existe des alternatives.

Lien vers l'article original: https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-173916-licences-logicielles-la-grogne-monte-2115994.php

[Numerama] L'EFF claque la porte du W3C pour protester contre l'arrivée des DRM dans les standards du web

Par Julien Lausson, le mardi 19 septembre 2017. Extrait:

L'association américaine EFF, qui défend les libertés dans l'espace numérique, a pris la décision de quitter l'organisation du W3C, qui s'occupe de la standardisation du web, afin de protester contre l'arrivée des DRM dans les standards du web. Elle s'en explique dans une lettre ouverte.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/tech/290706-leff-claque-la-porte-du-w3c-pour-protester-contre-larrivee-des-drm-dans-les-standards-du-web.html

Et aussi:

[20minutes.fr] Comment Rennes va économiser 500.000 euros en se séparant de Microsoft

Par la rédaction, le lundi 18 septembre 2017. Extrait:

C’est une petite révolution que vont connaître les agents de la ville et de Rennes Métropole. D’ici un mois, ils verront tous leur service de boîte mail changer de serveur et de logiciel. «Nous allons économiser 500.000 euros en boulant Microsoft», glisse Matthieu Theurier, chef de file du groupe écologiste.

Lien vers l'article original: http://www.20minutes.fr/rennes/2135135-20170918-comment-rennes-va-economiser-400000-euros-separant-microsoft

Et aussi:

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Lyon: Bidouilles et découvertes, Le lundi 25 septembre 2017 de 19h30 à 21h30.

l'Agenda du Libre - 25 septembre, 2017 - 21:30

Atelier de partage de connaissances et d'entre-aide entre utilisateurs de logiciels libres.

L'ALDIL et des associations partenaires proposent des rendez-vous réguliers à la MJC de Monchat pour permettre à des utilisateurs de logiciels de se rencontrer.

L'occasion de découvrir et s'entraider sur différents outils informatiques libres, entre utilisateurs débutants et plus avertis.

Le moment idéal pour s'initier et libérer votre ordinateur en installant un système GNU/Linux. Des conseils, de l'assistance et un suivi pour le dépannage.
Menu du jour selon arrivages et pas de thème précis. Au gré des envies et demandes des participants…

Tout public - Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

De 19h30 à 21h30 dans l'espace EPN de la MJC de Montchat.

À propos de Boohu, un nouveau jeu roguelike, et puis de quelques autres

Linuxfr.org - 25 septembre, 2017 - 20:44

Aujourd'hui je viens te parler de Boohu, un jeu roguelike libre que je suis en train de coder. Je vais aussi te parler de mon expérience avec quelques autres jeux libres du même genre, histoire de t'encourager à les essayer : il y en a pour tous les goûts ou presque !

Donc, d'abord, un roguelike, c'est quoi ? Traditionnellement, c'est un jeu d'exploration de donjon au tour par tour, comme le tout premier jeu du genre qui, surprise, s'appelle Rogue et date des années 80. Depuis, le genre a beaucoup évolué, mais l'idée de base est souvent la même : le joueur contrôle un personnage sur une carte générée procéduralement et choisit à chaque tour d'effectuer une action. La priorité est donnée en général au gameplay, même si de nos jours certains jeux du genre font plus attention aussi au reste. Il y a souvent tout plein de monstres et d'objets divers et variés, et il s'agit de se dépatouiller avec pour survivre, car, contrairement à d'autres jeux comme les jeux de rôle, on ne meurt normalement qu'une fois par partie. Il y a parfois un objectif final particulier mais, les premières fois, c'est rarement important : on meurt souvent et pas que d'une seule façon :)

Sommaire Break Out Of Hareka's Underground

Boohu est l'acronyme de Break Out Of Hareka's Underground (Échappe des Souterrains d'Haréka). C'est un roguelike classique en bonne partie inspiré de DCSS, avec quelques idées de Brogue, mais visant à offrir des parties beaucoup plus courtes, pas de construction élaborée de personnage et une gestion d'inventaire simplifiée. Un roguelike dit coffee-break (pause café).

L'installation est facile et expliquée sur la page github du projet.

Le joueur commence dans les Souterrains où il a atterri on ne sait trop comment et, pour en échapper, il doit trouver des escaliers magiques quelque part dans les profondeurs. Il s'agit alors de trouver des trésors et de s'équiper d'armes, armures, potions et bâtons magiques tout en survivant au milieu de monstres variés, allant du simple groupe de gobelins, aux hydres à quatre têtes, en passant par des grenouilles géantes qui te téléportent. Parfois le plus sage est de fuir, possibilité à prendre particulièrement en compte si le monstre est en train de dormir. D'autres fois, pas le choix, il faut se battre ou prendre des mesures d'urgence.

Toute la difficulté du jeu réside dans ces décisions tactiques et dans le positionnement astucieux du joueur sur la carte, ainsi que sur l'utilisation appropriée des divers objets. En particulier, il ne faut pas hésiter à utiliser ses potions et bâtons magiques ! Bien sûr, il ne faut pas non plus gaspiller les ressources inutilement, mais chez le débutant l'erreur principale est en général d'oublier simplement d'utiliser ce qu'il possède aux moments les plus critiques :) C'est d'ailleurs un conseil qui vaut pour la quasi-totalité des roguelikes. Parmi les caractéristiques particulières de Boohu non forcément présentes dans tous les roguelikes, il y a en particulier :

  • Pas d'XP, ni de nourriture, ni d'escaliers pour revenir à la carte précédente ; gestion simplifiée d'inventaire : par exemple, on ne peut pas porter plus d'une arme à la fois (sans compter certains projectiles). Tout est fait pour simplifier tout ce qui n'est pas positionnement tactique et utilisation stratégique des ressources. Le joueur acquiert aléatoirement un petit nombre d'aptitudes, au fur et à mesure qu'il descend, sans contrôle de la part du joueur.
  • Des parties très courtes (pour un roguelike).
  • Exploration automatique avec possibilité de marquage manuel de zones non sûres (un peu comme DCSS, ça permet de contourner un ogre pas sympa, par exemple).
  • Un nombre modéré de monstres différents : l'idée est de faire dans le qualitatif, donc il n'y a pas dans le jeu deux monstres dont l'un est une simple amélioration des statistiques du précédent. Il faut qu'il y ait une différence qualitative, comme une attaque spéciale, une différence de vitesse, de comportement (en groupe ou solitaire), etc. Bref, quelque chose qui fasse que l'expérience est potentiellement vraiment différente.
  • Une fusion des systèmes magiques à base de points de magie (mana) et des systèmes à base de charges: les bâtons magiques. L'utilisation de mana limite le nombre d'utilisations successives de magie, tandis qu'un nombre de charges limité (rechargés au fur et à mesure que l'on descend plus profondément dans les Souterrains) impose de savoir ne pas les gaspiller inutilement.

Le jeu est en développement, mais il a atteint la phase où c'est devenu un jeu relativement complet et plutôt stable, même s'il y aura sans doute de nouveaux trucs et des petits rééquilibrages régulièrement ; peut-être une version avec des tuiles, un jour. Je serais donc ravi d'avoir des testeurs ou autres contributions ! :)

Au début, j'avais pensé un peu te raconter aussi les différents algorithmes de génération procédurale de cartes, mais ça allait faire un journal un peu long, donc ça sera peut-être pour une autre fois si je trouve le temps.

Quelques captures d'écran pour la route. En train d'examiner un cyclope, avec deux ogres qui dorment à côté :

Description du cyclope :

Menu pour choisir une potion (similaire pour d'autres types d'objets) :

Mes expériences avec d'autres roguelikes

Si je me suis mis à coder un roguelike, c'est parce que j'aime plutôt ce genre et ai joué à un certain nombre de ces jeux, donc je vais te faire part de mes expériences en espérant te tenter avec une de ces petites merveilles. Petite remarque en passant : c'est intéressant de voir qu'il s'agit d'un des rares genres où une bonne partie des jeux les plus connus sont libres, à quelques exceptions près et sans compter les roguelikes temps-réel, aussi appelés parfois roguelites ou roguelike-like, qui semblent assez différents et que je n'ai jamais eu l'occasion de tester encore.

Dungeon Crawl Stone Soup

DCSS est le roguelike auquel j'ai le plus joué et qui a influencé le plus Boohu : les mécanismes de combat et d'utilisation de ressources sont assez similaires. J'avais fait une dépêche il y a quelques années. Le jeu évolue vite et la communauté de joueurs est de nos jours devenue assez grande, avec plusieurs milliers de joueurs qui participent à des tournois bis-annuels.

Contrairement à Boohu, il offre une version avec des tuiles plutôt réussies et est jouable entièrement à la souris, pour ceux qui sont plus à l'aise ainsi. Il offre aussi un vaste panorama d'espèces et d'origines variées parmi lesquelles choisir, donnant des possibilités de rejouabilité assez énormes. Un système d'habiletés permet de contrôler un peu l'évolution du personnage. Ainsi, on pourra commencer par un minotaure berserker, puis finir avec une momie chevalier du chaos, en passant par un octopode mage sans armure mais huit anneaux magiques. Les combinaisons possibles sont énormes, et toutes ne sont pas aussi viables les unes que les autres, donc ça permet de relever des défis plus difficiles quand on connaît bien le jeu.

Le donjon est aussi très vaste, avec un certain nombre de branches thématiques optionnelles, au sens, l'objectif minimal du jeu est juste de trouver trois runes et de s'échapper avec l'orbe de Zot, mais on peut trouver jusqu'à 15 runes.

Le jeu est relativement facile à prendre en main et a fait des efforts d'accessibilité pour les débutants, mais est quand même complexe et les parties sont relativement longues, plusieurs heures, en général autour de 6 en ce qui me concerne pour m'échapper avec les 3 runes, mais des joueurs chevronnés terminent ça régulièrement en trois heures voire moins pour certains. Ça dépend assez de l'approche du jeu de chacun aussi, certains aiment prendre leur temps, d'autres moins. Enfin, pour les débutants les parties risquent d'être assez courtes ! ;)

Brogue

Brogue est un roguelike récent plus proche des origines, c'est-à-dire du jeu Rogue originel, mais en plus moderne avec une interface plutôt réussie, jouable à la souris et qui utilise des caractères Unicode avec des couleurs de façon très artistique ! Les parties sont de longueur moyenne, et l'accent est mis sur la simplicité. Il n'y a donc pas d'XP (seulement des potions de vie et de force), et pas d'habiletés : on peut par contre améliorer les objets en utilisant des parchemins d'enchantement avec des effets très divers. Les interactions entre objets et avec le terrain sont assez élaborées (on peut mettre le feu à certaines zones, par exemple). On se retrouve parfois à poursuivre des singes qui ont volé notre nourriture, ou à se cacher dans des coins sombres pour passer inaperçu. Les monstres sont variés et chacun a ses points forts et ses points faibles. Bref, c'est prenant.

À tester pour ceux qui veulent un roguelike classique plus simple que DCSS, mais plus amical que le Rogue originel et qui veulent découvrir de l'art Unicode bien fait. J'y ai personnellement pas joué autant que j'aurais voulu, parce que sous OpenBSD ça crashe malheureusement parfois, mais j'ai bien aimé.

Tales of Maj'Eyal

Aussi appelé ToME4, Tales of Maj'Eyal est un roguelike qui s'éloigne un peu des classiques. Il y a eu aussi une dépêche il y a quelques années. C'est un jeu bien fait, riche en contenu et utilisable complètement à la souris. Il y a plusieurs niveaux de difficulté parmi lesquels choisir et, en particulier, un mode exploration qui peut être pratique pour les débutants. De plus, par défaut, le jeu offre plusieurs vies plutôt qu'une seule, la logique étant, je suppose, que le jeu étant si long, une faute d'attention pourrait devenir un peu agaçante autrement.

Plus important, contrairement aux roguelikes classiques, il n'y a pas de gestion stratégique de ressources périssables : le jeu utilise uniquement des pouvoirs qui se rechargent au bout de quelques tours après utilisation pour la plupart, ainsi que d'autres qui doivent être maintenus à l'aide d'un coût en énergie, fatigue, etc. L'évolution du personnage utilise un système de classes avec des arbres d'habiletés assez complexes : à chaque nouveau niveau d'expérience le joueur choisit de répartir un certain nombre de points parmi différents pouvoirs ou aptitudes diverses. On peut choisir entre un certain nombre d'espèces et, en fonction des aventures, on débloque des espèces et des classes en plus.

L'absence de ressources périssables est quelque chose qui m'a un peu manqué dans ce jeu, et j'ai trouvé qu'il y a un léger excès d'abondance d'objets pas forcément toujours très différents les uns des autres. Le jeu est aussi un peu trop axé sur des considérations numériques à mon goût et pas forcément toujours très bien équilibré. Ceci dit, je me suis quand même bien amusé et ai insisté suffisamment pour arriver au bout du jeu, qui est quand même très long (je me souviens plus exactement, mais ça a dû me prendre largement plus de dix heures pour finir, peut-être vingt, sans compter les fois où je suis mort bêtement au début). La deuxième moitié du jeu m'a d'ailleurs semblé plutôt facile, à part une mauvaise surprise ou deux, mais sans doute parce que je me suis contenté de la difficulté normale.

Bref, à tester pour ceux qui sont attirés par le système complexe d'habiletés, un monde riche et vaste, l'existence de plusieurs niveaux de difficultés et qui n'ont pas peur des nombres.

Un petit détail : les tuiles utilisées par défaut sont jolies, mais malheureusement pas libres. A priori il est possible de les changer, ceci dit.

Cataclysm: Dark Days Ahead

En abrégé, CataclysmDDA. C'est un roguelike de survie dans un monde post-apocalyptique. Contrairement à la plupart des roguelikes, il n'y a pas d'objectif particulier, pour autant que je sache. La communauté semble assez active. Il y a plusieurs ensembles de tuiles différents.

Le jeu fait extrêmement dans les détails. Il faudra par exemple bouillir l'eau sous risque d'attraper des maladies, manger varié et cuisiner (il y a tout un tas de recettes différentes) en faisant gaffe si on veut pas faire brûler toute la maison. Contrairement à la plupart des jeux qui utilisent des points de vie, le système est plus granulaire et s'intéresse aux différentes parties du corps. On peut s'amuser à conduire et réparer des automobiles et construire tout un tas de trucs. Bref, c'est très impressionnant.

Honnêtement, je ne me suis pas encore vraiment plongé dedans, parce que ça semble demander un investissement conséquent et c'est un peu tout le contraire d'une partie courte. Mais c'est en tout cas quelque chose, donc j'avais envie de le mentionner ! :)

Hyperrogue

Hyperrogue est un roguelike un peu spécial, plus proche des jeux type casse-tête, qui se déroule sur le plan hyperbolique, donc c'est très spécial. C'est une bonne façon de découvrir de façon intuitive cet objet mathématique, d'ailleurs.

Je le mentionne surtout parce que c'est original, je n'y ai pas joué tant que ça, car ça s'éloigne du genre originel et c'est légèrement répétitif à mon goût, mais d'autres semblent apprécier beaucoup. Le jeu est libre, bien qu'il semble y avoir quelques extensions qui ne le sont pas.

Autres roguelikes : Angband, Nethack, etc.

Il y en a beaucoup d'autres que j'ai pas ou peu testés. Je conseille la visite du site roguebasin qui liste beaucoup de jeux du genre (tous ne sont pas libres).

Dans les classiques que j'ai pas mentionnés avant il y a Angband et ses multiples variantes, dont Sil qui est vraiment pas mal et qui partage avec Boohu l'absence de progression pour les points de vie. Ils s'inspirent principalement des œuvres de Tolkien (sauf quelques variantes). Le jeu vanilla m'avait semblé long et plus enclin à encourager des actions prudentes plus ennuyantes qui sont souvent plus difficiles dans d'autres jeux du genre (comme rester très longtemps quelque part pour tuer des monstres et gagner de l'XP), tandis que Sil par contre est un jeu plus court et plus équilibré, mais chacun ses goûts !

Il y a aussi le fameux Nethack (et ses variantes), le jeu aux mille surprises, qui continue à faire son bout de chemin avec une communauté active (c'est probablement l'un des plus vieux jeux encore en développement). Faut vouloir être prêt à mourir des dizaines et dizaines de fois, ou à aller consulter des spoilers régulièrement. Mais ça veut pas dire que c'est pas amusant : le nombre de façons différentes de perdre une partie dans ce jeu de façon originale est absolument hilarant :) Ça va de l'intoxication alimentaire à la noyade, en passant par la transformation en pierre, quand c'est pas juste la colère des dieux !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Tech.io, plate-forme collaborative de veille technologique et d'apprentissage

Linuxfr.org - 25 septembre, 2017 - 19:47

Basée sur le principe de partage des savoirs, Tech.io permet à tous de créer des contenus interactifs d’apprentissage sous licence Open-Source (Creative Commons CC BY-SA 4.0 par défaut), afin d’aider le plus grand nombre à apprendre et maintenir ses compétences à jour.

Tech.io utilise les images Docker , Github et rejont l’Open-Knowledge comme vous pouvez le voir dans la suite de l'article.

Le système s’appuie sur des images Docker pour supporter n’importe quelle technologie et aujourd'hui 40 modèles (templates) sont d’ores et déjà disponibles pour démarrer la création de tutoriels (parmi lesquels Bash, Go, Python, Scala, Kotlin, etc.).

L’intégration avec Github facilite l’édition collaborative des contenus, par exemple pour corriger des erreurs ou bien encore traduire le contenu dans une autre langue. Un module (widget) permet aussi d’intégrer du code exécutable sur toute page web.

Tech.io rejoint le mouvement international de l’Open-Knowledge qui vise à défendre et promouvoir l’utilisation de ressources éducatives sous licences libres. Vous pouvez soutenir le mouvement ici.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

PrimTux une distribution éducative adaptée aux vieux PC

Linuxfr.org - 25 septembre, 2017 - 19:44

Reconditionner de vieux ordinateurs conduit inévitablement à se poser des questions sur l'usage que l'on en fera et sur le système d'exploitation à privilégier en conséquence. Dans le cadre de ce questionnement, une solution mérite intérêt: pourquoi ne pas destiner ce vieux PC à ses enfants ou petits enfants, afin d'en faire un outil éducatif, ou le reconditionner pour une école ? Pour satisfaire à cet usage, il existe des distributions GNU/Linux destinées au monde de l'éducation. Et parmi celles-ci, PrimTux se destine plus particulièrement aux enfants de l'école maternelle et primaire, voire jusqu'en début de collège.

Sommaire PrimTux est un système libre

PrimTux est une distribution GNU/Linux qui intéressera particulièrement les défenseurs du logiciel libre. Elle est bâtie sur GNU/Linux Debian, et fait partie des distributions dérivées reconnues par la communauté.
Elle est conçue pour offrir aux écoles tout ce qui est nécessaire à leurs besoins pédagogiques en matière de numérique. PrimTux est le fruit du travail d'une équipe d'enseignants et non enseignants bénévoles, dans l'esprit d'ASRI éducation. Elle est une alternative aux solutions propriétaires et payantes.
Son utilisation ne se limite pas aux écoles et peut tout autant servir comme base pour la mise à disposition d'un PC éducatif dans un cadre familial.

PrimTux un système léger privilégiant la revalorisation de PC anciens

PrimTux n’a pas vocation à remplacer ou à devenir le système d’exploitation principal d’un ordinateur récent, mais à revaloriser un matériel obsolescent en l’orientant vers le milieu scolaire ou éducatif.
Elle est peu gourmande en ressources matérielles : 512 Mo de mémoire RAM suffisent, le système installé sur le disque dur n'occupant qu'environ 9 Go ! 
Son déploiement dans des structures éducatives où existent des contraintes économiques en est d'autant plus justifié.

Sa logithèque est riche

Depuis une vingtaine d'années des enseignants consacrent de leur temps à la réalisation de logiciels pédagogiques qu'ils mettent à la libre disposition de tous. PrimTux rassemble ces centaines d'applications conçues par des professionnels de l'éducation, gage de qualité pédagogique.
Le système est complet et dispose de toutes les applications permettant aux adultes d'effectuer des tâches courantes comme une recherche sur Internet, regarder des photos, modifier un fichier, etc. Toute la logithèque Debian est à disposition.

La fenêtre d'accueil propose l'installation de logiciels complémentaires, pour lesquels les développeurs ont donné un droit d'utilisation pour un usage non commercial. Des dizaines de logiciels supplémentaires peuvent ainsi venir s'ajouter à la déjà très riche logithèque libre de base.

L'environnement de travail s'adapte au niveau des élèves

Primtux propose quatre environnements de bureau, chacun d'eux étant adapté à l'âge des enfants :

  • mini (cycle 1 ou 3-5 ans) ;
  • super (cycle 2 ou 6-7 ans) ;
  • maxi (cycle 3 ou 8-10 ans) ;
  • prof pour l'enseignant ou les parents.

Les environnements sont personnalisables, mais uniquement à partir de la session administrateur, permettant ainsi d'éviter que l'environnement ne soit déstabilisé par des enfants un peu trop "curieux" !

L'interface du traitement de texte, Libreoffice, est elle-même adaptée aux capacités des enfants : une barre d'outils avec des dessins explicites pour les plus petits, synthèse vocale, correction grammaticale, colorisation des syllabes pour ceux qui débutent en lecture et en écriture.

Grâce à un sélecteur de bureau et de lanceurs au démarrage, il est très facile de choisir et paramétrer l'environnement qui se lancera au démarrage de la distribution. Chaque environnement, reconnaissable par un fond de bureau personnalisé et une barre de lancement d'applications de couleur différente, propose un HandyMenu dans lequel les activités sont présentées par catégories et filtrées selon le niveau scolaire.

Un HandyMenu d'accueil propose des liens vers les ressources essentielles permettant de mieux maîtriser la distribution et ses applications. Ces ressources conviennent aussi bien aux débutants qu'aux plus aguerris.

L'accès Internet est sécurisé

La sécurité de la navigation sur Internet fait également partie des préoccupations des développeurs. C'est pourquoi la distribution intègre des outils pour protéger les plus jeunes :

  • un filtrage paramétrable des sites Internet grâce à DansGuardian et Webstrict ;
  • un moteur de recherche sécurisé conçu pour les enfants, Qwant junior, filtrant les résultats ;
  • une application protégeant les règles de proxy dans le navigateur Firefox.

Il reste toutefois nécessaire de rappeler que les protections ne sont pas absolues et que la vigilance des adultes est requise.

Les enseignants disposent de nombreuses ressources

Les enseignants trouveront dans le navigateur Internet une riche collection de marque-pages classés par domaines de connaissances qui leur permettront de trouver des ressources utiles pour préparer leur classe ou proposer des activités en ligne à leurs élèves.

Des cartes heuristiques ainsi qu'un tableau dynamique aident au choix des activités qui satisferont aux buts pédagogiques qu'ils se sont fixés. Les parents pourront également y puiser des idées d'activités à proposer à leurs enfants.

On peut l'utiliser aussi bien à la maison qu'à l'école

Dans un cadre familial les parents pourront accompagner leurs enfants dans leur scolarité en proposant des activités de révision et de soutien ciblées. Cette distribution éducative sera peut-être le moyen d’une approche nouvelle et plus ludique, et un excellent moyen de dédramatiser le suivi scolaire lorsque celui-ci s’accompagne de tensions et de stress.
La distribution peut encore être complétée par un BNE jeux incluant des dizaines de jeux éducatifs.

Son déploiement est facilité

L'installation s'opère au moyen de l'installeur classique de Debian, utilisable uniquement au démarrage. Toutefois, en installant Systemback, l'installation devient possible à partir d'une session Live. Les responsables informatiques intervenant sur des groupements scolaires ou des centres de loisirs pourront, avec Systemback, déployer très aisément la distribution sur de nombreux postes informatiques après l'avoir personnalisée.

La documentation est complète et le forum actif

L'équipe de PrimTux est constituée d'enseignants et de non-enseignants bénévoles soucieux du libre partage des connaissances et participant en outre chacun de leur côté à de multiples activités dans ce sens. Ils proposent un wiki très complet, un site de ressources, ainsi qu'un forum sur lequel ils sont à l'écoute des propositions d'amélioration et tentent de répondre aux problèmes rencontrés avec la distribution. Un manuel d'utilisation détaillé est également mis à disposition. 

Solutions complémentaires

Des version spécifiques de PrimTux ont été développées afin de répondre à des besoins particuliers.
On trouve ainsi :

Participer au projet

Merci à tous ceux qui participent au projet.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Syndiquer le contenu